Cent jours sans viande : quels bienfaits pour la santé ?

  • A
  • A
Partagez sur :

ALIMENTATION - Les études sur les effets positifs des régimes végétariens ne dégagent pas de conclusions claires. Mais faire attention à son alimentation ne peut qu'aider à préserver sa santé.

Arrêter de manger de la viande pendant 100 jours, c'est le défi que s'est donné Aline Perraudin, directrice de la rédaction de Santé Magazine et auteure de 100 jours, sans viande (éd. Flammarion). Si la journaliste a fait ce choix pour des raisons éthiques, ne pouvant plus supporter les scandales liés à l'abattage par exemple, est-il possible que cette décision soit bénéfique pour sa santé ?

Des résultats à prendre avec précaution. "Beaucoup d'études ont comparé l'état de santé des végétariens avec celui des gens qui mangent de la viande", note le docteur Martine Perez, généraliste, au micro d'Europe 1. Les résultats montrent que "les végétariens ont globalement moins de cancer". Mais ces conclusions sont à prendre avec précaution. D'abord, car certains types de cancers, comme celui du côlon, sont aussi fréquents chez les personnes qui ne mangent pas de viande que chez les autres. Enfin, parce que la diminution des risques de cancer n'est pas nécessairement liée au régime alimentaire. "Si les végétariens ont moins de cancer, c'est parce qu'ils sont globalement sensibles à leur santé", souligne le Dr. Perez. Ainsi, ils ont moins de cancer du poumon tout simplement parce qu'ils sont moins susceptibles de fumer que le reste de la population. 

Moins de diabète et d'obésité. D'autres études similaires ont été menées sur les maladies cardio-vasculaires. Là encore, difficile de lier directement leur prévalence moindre chez la population végétarienne au régime alimentaire. Le Dr. Perez rappelle que "les végétariens sont également un peu moins diabétiques et un peu moins obèses." Mais c'est une étude autrichienne qui a jeté un pavé dans la mare, en arrivant à la conclusion que les végétariens avaient plus d'allergies que les personnes mangeant de la viande, et étaient également plus déprimés.

"Le tofu n'appelle pas la frite". Aline Perraudin, de son côté, estime qu'un régime sans viande lui a permis de mieux équilibrer son alimentation. "Au début, vous avez l'impression qu'il ne vous reste que des accompagnements", raconte-t-elle à Europe 1. "Et finalement, j'avais l'impression de me faire du bien. Le fait de végétaliser mon alimentation m'a donné meilleur conscience." La journaliste a mangé plus équilibré, "le tofu n'appelant pas la frite". De fait, au-delà de la viande, c'est ce que les gens mangent à côté qui nuit à l'équilibre alimentaire, donc à la santé. "Les gens qui mangent de la viande mangent plus de frites, plus de gras, boivent plus de vin", résume le Dr. Perez. 

Compenser avec d'autres aliments. Reste la question des carences que peut engendrer un régime végétarien. Pour le nutritionniste Jean-Michel Cohen, il est néanmoins tout à fait possible de compenser les protéines, le fer et la vitamine B12 contenus dans la viande. "On peut récupérer le fer avec du chocolat, du pain complet ou du son de blé." La vitamine B12, en revanche, est difficile à trouver dans d'autres aliments que certains poissons. S'ils ont également été exclus de l'alimentation, il est alors conseillé de prendre des compléments alimentaires.