Canicule : chaleur et médicaments ne font pas bon ménage

  • A
  • A
Canicule : chaleur et médicaments ne font pas bon ménage
Les diurétiques, prescrits à de nombreux hypertendus, accentuent la perte d'eau dans l'organisme. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Les premiers médicaments dont il faut se méfier sont les diurétiques, prescrits à de nombreux malades hypertendus. Le problème, c’est qu’ils accentuent la perte d’eau dans l’organisme.

38 degrés attendus vendredi dans la vallée du Rhône. Cette vague de chaleur, qui touche toute la France, nécessite de prendre des précautions avec certains médicaments, notamment ceux contre l'hypertension.

Les diurétiques accentuent la perte d'eau dans l'organisme. Avec la canicule, les premiers médicaments dont il faut se méfier sont les diurétiques, prescrits à de nombreux hypertendus. Le problème, c’est qu’ils accentuent la perte d’eau dans l’organisme. Il n'est toutefois pas question d’arrêter le traitement, il faut s’hydrater davantage.

Il faut également redoubler de vigilance si vous prenez des antidépresseurs, des antimigraineux ou bien encore certains antiallergiques car ils limitent la formation de sueur, or transpirer est le meilleur moyen de se rafraîchir.

Ne pas mettre les médicaments dans le coffre surchauffé de la voiture. Au moment de prendre la route, il faut également veiller à ne pas mettre la trousse de médicament dans le coffre surchauffé. "Il faut un petit sac ou une glacière de type camping et on ne met pas en contact directement les médicaments avec les blocs réfrigérant pour éviter qu’ils ne gèlent", explique au micro d'Europe 1 François Chast, pharmacologue. "On peut emballer les médicaments dans une feuille de papier journal pour éviter un contact direct", poursuit-il.