Cancer de la peau : grains de beauté, taches, rougeurs… Ces signes qui doivent vous alerter

  • A
  • A
Cancer de la peau : grains de beauté, taches, rougeurs… Ces signes qui doivent vous alerter
@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Cette semaine, les dermatologues français proposent des dépistages gratuits du cancer de la peau. Mais quels sont les signes de risques ?

Chaque année, près de 90.000 cas de cancer de la peau sont diagnostiqués dans l’Hexagone. Et en 2015, dernier recensement en date, 1.773 patients en sont morts. Pour favoriser la prévention, les dermatologues français organisent du 15 au 19 mai une semaine de dépistage gratuit. Les dermatologues incitent chaque personne à aller se faire dépister au moins une ou deux fois par an. Toutefois, il y a certains signaux qui devraient vous pousser à redoubler de prudence.

Regardez bien vos grains de beauté

Sans tomber dans la paranoïa, la surveillance régulière des grains de beauté peut vous sauver la vie. Une ou deux fois par an, n’hésitez donc pas à prendre un miroir ou à demander à quelqu’un de vous observer sous toutes les coutures. Pour déceler un grain de beauté susceptible d’évoluer vers un mélanome, le cancer de la peau le plus grave, il existe plusieurs techniques dont la plus connue est celle de "l’abécédaire". En clair, il s’agit de faire attention à ce que :

A) votre grains de beauté ne présente pas une Asymétrie trop prononcée : plus il est rond, mieux c’est

B) votre grain de beauté n’ait pas de Bords irréguliers (même règle que pour le "A")

C) la Couleur de votre "naevus" (le nom scientifique du grain de beauté) soit uniforme : plus il y a de couleurs, plus vous devez vous inquiéter

D) son Diamètre ne soit pas trop étendu : s’il fait plus de 6 millimètres, n’hésitez pas à aller voir un dermatologue

E) votre grain de beauté n’Evolue pas trop : si sa taille ou sa couleur change trop, allez vous faire dépister

Selon les spécialistes, le point "E" est de loin le plus important. A noter également que plus vous avez de grains de beauté sur la peau, plus les spécialistes incitent à la prudence. En outre, pensez bien à regarder l’ensemble de votre corps : un grain de beauté peut se cacher derrière un mollet, les aisselles, dans les cheveux ou sur les pieds, et risque ainsi de passer inaperçu.

Attention aux carcinomes basocellulaires

Si l’évolution de votre grain de beauté reste le meilleur moyen de détecter un début de mélanome, ce n’est pas le seul élément de votre peau à regarder. Dans les trois quarts des cas, les cancers de la peau détectés ne sont d’ailleurs pas des mélanomes mais "des carcinomes basocellulaires". Ces cancers, bénins dans la grande majorité des cas, peuvent toutefois provoquer de nombreux éléments indésirables, comme des douleurs et crampes musculaires, des troubles importants du goût ou des chutes de cheveux. Comment le repérer ? Il ressemble à une petite lésion de grattage, à une croûte rougeâtre, qui ne guérit jamais et apparaît souvent sur le visage.

"Taches de café", "taches de vin"… Quand s’inquiéter ?

Environ un enfant sur dix naîtrait avec une tache sur la peau, qui peut être couleur café, "tache de vin" voire bleue dans certains cas. Aucune de ces taches ne représente un danger en elle-même et dans la grande majorité des cas, elles ne représentent aucun danger tout court. Toutefois, elles peuvent parfois être le signe d’une autre maladie, surtout si elles sont présentes près d’un endroit sensible, comme la paupière, la bouche, le doigt, les oreilles, le nez ou l’anus. Si votre enfant en bas âge dispose d’une de ces tâches, appelée "angiome"¸ n’hésitez donc pas à la montrer à son pédiatre par précaution. Ensuite, surveillez bien ses évolutions : si vous voyez apparaître des lésions particulièrement profondes, des bosses ou des rougeurs à l’intérieur, allez voir un dermatologue. Idem si le bébé présente plus de six tâches d’une longueur supérieure à cinq millimètres.

Et les coups de soleil ?

Ce n’est pas une nouveauté : le soleil (et encore plus les rayons UV artificiels) représente le plus grand danger pour votre peau. Si vous avez la peau blanche ou des taches de rousseur sur la peau, protégez-vous le plus possible en cas d’exposition au soleil. Il ne faut jamais prendre cette affirmation à la légère : une exposition non protégée pendant votre jeunesse peut entraîner le développement d’un mélanome des années plus tard. Si vous n’avez pas fait attention étant plus jeune, n’hésitez donc pas à aller voir régulièrement un dermatologue, plusieurs fois par an, car le mélanome peut évoluer à tout moment. N’hésitez pas, non plus, à redoubler de vigilance concernant vos grains de beauté. La présence d’une tâche marron sur le dessus des épaules après un coup de soleil est souvent le signe que votre peau réagit mal. Cela ne veut pas dire qu’il faut obligatoirement s’inquiéter, mais il est alors fortement conseillé d’aller consulter.