Brûlures domestiques : quels sont les bons gestes à effectuer ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Les recettes de grands-mères reviennent à la mode mais pour une brûlure, mieux vaut les oublier.

Quelle soit grave ou pas, une brûlure ne doit pas être négligée. Et pour éviter toute infection, cloque ou mauvaise cicatrisation, le Dr Gérald Kierzek donne plusieurs conseils dans l'émission Question de santé

Il y a toujours un risque d'infection. Nombreuses sont encore les personnes qui arrivent aux urgences après avoir utilisé des remèdes de grands-mères pas vraiment efficaces comme mettre une pomme de terre, du beurre ou encore du dentifrice sur une brûlure. Or il ne faut pas mettre n'importe quoi sur une brûlure car il y a toujours un risque d'infection. Car une brûlure, c'est une destruction de la peau et donc d'une barrière protectrice, les infections sont alors faciles à développer. Le mauvais réflexe, par exemple c'est laisser courir une personne dont les vêtements se sont embrasés. Il vaut mieux la plaquer au sol pour étouffer les flammes plutôt que de la laisser attiser le feu avec le vent. 

Respecter la règle des trois 15. La meilleure solution est de refroidir selon la règle des 15 : on passe la brûlure sous une eau à 15°C pendant 15 minutes à 15 cm. Quinze minutes, c'est le temps qu'il faut pour refroidir les couches profondes de la peau. 15°C, c'est une température qui n'est pas trop basse parce qu'avec une eau trop froide on risque l'hypothermie et enfin 15 cm pour que le jet ne soit pas trop puissant. 

Comment distinguer une brûlure grave d'une blessure bénigne ? Une brûlure grave pour laquelle on appelle les secours, c'est une brûlure étendue, supérieure à la taille de la paume de la main de la victime ou bien une brûlure qui fait le tour d'un membre parce que la peau va se rétracter et donc on a un risque de garrot sur le membre déjà brûlé. On parle aussi de degrés. Au premier degré, la peau est juste rouge. Au deuxième degré, elle forme une cloque et au troisième degré elle est noirâtre voire blanche et on ne sent aucune douleur tellement elle est profonde.

Lorsque la brûlure se trouve autour d'un orifice comme la bouche, on appelle immédiatement le 15 et on refroidit. S'il s'agit d'une brûlure des doigts, il faut surtout séparer les doigts avec des compresses pour qu'ils ne collent pas entre eux. 

Si la brûlure ne remplit aucun de ces critères, c'est qu'elle n'est pas grave. On la passe sous l'eau, on applique une crème adaptée, on surveille et on vérifie les vaccinations antitétaniques parce qu'il y a toujours un risque même en cas de brûlure.