Bill Gates remercie la France, "premier contributeur" européen dans la lutte contre le sida

  • A
  • A
Bill Gates remercie la France, "premier contributeur" européen dans la lutte contre le sida
Bill Gates lors de sa rencontre avec François Hollande lundi matin.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La France a décidé de maintenir son aide dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 360 millions par an.

Bill Gates a salué lundi les efforts de la France, "premier contributeur en Europe dans la lutte contre le sida", après un entretien avec François Hollande à l'Elysée au sujet de l'action internationale contre les grandes pandémies.

360 millions d'euros par an. Le président de la République avait annoncé dimanche soir que la France maintiendrait sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 1,08 milliard d'euros pour la période 2017-2019, soit 360 millions d'euros par an. "J'aimerais exprimer toute ma gratitude envers le président François Hollande et la France (...) premier contributeur en Europe dans la lutte contre le sida depuis des années", et dont l'engagement fort "a permis d'accélérer la lutte contre ces trois maladies", a déclaré Bill Gates, coprésident de la fondation Bill et Melinda Gates, sur le perron de l'Elysée.

"8 millions de vies sauvées". "Depuis 2002, le Fonds mondial a permis de sauver 17 millions de vies", et le nouveau plan de lutte "permettra de sauver 8 millions de vies supplémentaires", s'est réjoui Bill Gates, "très heureux que la France ait pu honorer ses engagements". "Je suis sûr que cette générosité sera une source d'inspiration pour d'autres", a-t-il poursuivi. "Le monde a besoin de ce genre de leadership, afin que nous puissions vivre dans un monde plus sûr, avec un meilleur niveau de santé, pour les générations à venir".

Alors qu'1,2 million de personnes dans le monde décèdent encore chaque année à cause du VIH, la France et la Fondation Bill et Melinda Gates poursuivront et renforceront leur partenariat pour développer des actions innovantes dans ce domaine, en particulier en Afrique, a indiqué l'Elysée dans un communiqué.