Bientôt une pénurie de remède anti-venin ?

  • A
  • A
Bientôt une pénurie de remède anti-venin ?
@ RAUL ARBOLEDA / AFP
Partagez sur :

Médecins sans frontières tire le signal d'alarme mardi sur le remède Fav-Afrique qui pourrait disparaître en 2016.

Le monde est en passe de manquer du meilleur remède existant contre les morsures de serpents, selon des experts médicaux. Médecins sans frontières a en effet alerté mardi sur le risque de pénurie d'antivenin, ce qui mettrait en danger des milliers de vies, rapporte The Guardian. Chaque année, cinq millions de personnes dans le monde se font mordre par un serpent. 

Expiration en juin 2016. L'organisation humanitaire estime que l'antivenin fait partie des urgences de santé publique les plus négligées. Le remède Fav-Afrique, qui répond aux venins de 10 serpents d'Afrique sub-saharienne, est en passe de disparaître. Sanofi Pasteur, qui lui préfère désormais un remède contre la rage, a en effet annoncé que son dernier stock allait expirer en juin 2016. Même si le laboratoire a annoncé qu'il allait partager la recette de son produit avec d'autres entreprises, les négociations ne devraient pas commencer avant la fin 2016. Pour MSF, un produit de remplacement, dans de telles conditions, ne serait disponible que dans deux ans. 

D'autres remèdes existent bien, avance MSF, mais ils sont moins efficaces. "Imaginez la frayeur que cela doit être de se faire mordre par un serpent, de sentir la douleur et le venin se propager dans votre corps, tout en sachant qu'il n'existe pas de traitement", a interpellé le Docteur Gabriel Alcoba de MSF.

8.000 amputations. Les serpents sont une véritable source de danger pour l'homme, insiste Médecins sans frontières. Chaque année, 100.000 personnes meurent à cause de leur venin dont 30.000 en Afrique. Sur ce même continent, 8.000 victimes subissent une amputation suite à une morsure.