Avant l’hiver, une petite cure

  • A
  • A
Avant l’hiver, une petite cure
@ MAXPPP
Partagez sur :

Produits naturels, industriels ou artificiels : à chacun sa solution pour rester en forme tout au long de l’hiver.

L’automne est la meilleure saison pour se préparer pour l’hiver. Il s’agit surtout d’éviter la classique dépression saisonnière qui fait son apparition avec les variations de températures, la baisse de la luminosité ou encore les jours qui raccourcissent. Il existe des solutions pour lutter contre la fatigue chronique, les réveils difficiles, l’envie de rien et le rhume constant. Europe1.fr vous prescrit ses conseils pour rester en pleine forme durant les prochaines semaines.

Un remède de pharmaciens. Pour éviter tout coup de mou, direction l’officine. "La cure de vitamines C va aider à se maintenir en forme, c’est l’idéal", explique à Europe1.fr Marion Nadal, pharmacienne à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne. "Pour enlever l’irritabilité et le stress saisonniers, les compléments de magnésium sont une bonne formule", affirme-t-elle, d’autant plus si les vitamines B1 et B6 sont couplées.

Les produits de la ruche. Pour lutter contre la fatigue saisonnière et renforcer ses défenses immunitaires, l’allié idéal est la gelée royale. Elle contient des vitamines A, B, C, D, E, mais aussi des minéraux, de nombreux acides aminés et acides gras essentiels. Pour une efficacité maximale, il est conseillé d’effectuer une cure avant l’hiver de trois semaines à 45 jours. Elle se déguste seule, le matin à jeun, sous la langue. Autres très bons alliés pour affronter l’hiver : le miel et le pollen sec (moins digeste).

Le traitement par les plantes. De nombreux végétaux sont recommandés et excellents pour la forme, sous forme de tisanes comme la racine de ginseng, par exemple. Appelée "racine de longue vie" par les orientaux, elle permet de se tonifier, à la fois physiquement et intellectuellement. Autre plante aux nombreuses vertus thérapeutiques : le romarin. Connu notamment pour son parfum en cuisine, c’est un anti-oxydant qui permet de chasser la fatigue chronique et les toxines qui se sont accumulées avec des plats riches.

Pour la déprime passagère et le stress, il est conseillé d’associer le passiflore et l’aubépine. Le millepertuis peut également être bénéfique, mais il est à prendre à la légère, car il peut créer des interactions médicamenteuses et notamment diminuer l’efficacité de pilules de contraception par exemple.

L’effort physique. Pour limiter les effets déprimants de l’approche de l’hiver, les médecins conseillent de privilégier l’exercice. L’idéal est de réaliser deux sessions par jour de marche rapide de 10 minutes. Il est aussi recommandé de doser ses repas pour ne pas tomber en dépression saisonnière : déguster un petit déjeuner sans se priver, faire un déjeuner copieux et dîner léger.

La luminothérapie. Pour pallier le manque de soleil et la baisse de luminosité, il est possible de réaliser des cures de lumière. Le principe est simple : il suffit de s’exposer à une lampe spéciale qui diffuse une lumière intense. A raison d’une demi-heure par jour - le matin de préférence -, assis à quelques centimètres de cette lampe, la dépression est sensée diminuer. Ces appareils de luminothérapie s’achètent facilement - autour de 200 euros -, mais peuvent également se louer. De nombreux médecins prescrivent des séances à leurs patients pour aider à gérer une fatigue passagère.