Attention au coup de soleil... des yeux !

  • A
  • A
Partagez sur :

A l'heure de dévaler les pistes de ski, on pense souvent au risque de chutes et de fractures. Mais on connaît beaucoup moins bien le coup de soleil des yeux. 

Une brûlure de la cornée. Alors que vous êtes encore nombreux à profiter des stations de ski, prudence si vous êtes sur les pistes. Rupture des ligaments du genou, fracture du péroné, traumatisme crânien, les risques médicaux sont multiples. Mais il en est un dont on se soucie peu car on le méconnait : le coup de soleil des yeux. En effet, il n'est pas rare d'avoir ce qu'on appelle une ophtalmie des neiges. "C'est une brûlure de la cornée, cette couche externe de l’œil qui est là pour protéger", a expliqué le Dr Kierzerk, mardi matin sur Europe 1.

"Comme la peau, la cornée peut souffrir de coups de soleil avec la réverbération de la neige, ce qu'on appelle l’albédo. Les rayons ultra-violets vont brûler cette cornée. Cela se produit donc quand il y a de la neige mais également quand on fait de la soudure à l'arc. Et on appelle d'ailleurs cela le coup d'arc. C'est une brûlure, une photokératite de la cornée", détaille le médecin d'Europe 1.

Un mal handicapant. Selon le docteur Kierzek, "ce n'est pas très grave mais plutôt handicapant. Au ski par exemple, cela va vous handicaper pendant 24 à 48 heures et il faut donc arrêter de skier". Car ce coup de soleil provoque une cécité des neiges : on devient aveugle temporairement. "Le temps que les cellules se renouvellent et que le coup de soleil guérisse, vous allez avoir un œil rouge, un peu larmoyant avec une sensation de corps étranger comme si vous aviez du sable dans l’œil", explique le spécialiste santé d'Europe 1. 

Quel traitement ? Le traitement est assez simple, comme l'explique Gérald Kierzek : "il faut éviter de se mettre au soleil et il faut rester dans le noir. Il existe aussi des collyres qui sont à la fois anesthésiants et cicatrisants qui se trouvent en pharmacie. Et comme c'est une brûlure, le traitement va être symptomatique. Le renouvellement cellulaire va se faire tout à fait naturellement. On peut mettre également des compresses froides et un peu humides sur les yeux pour soulager. Par ailleurs, si vous portez des lentilles de contact, il faut les retirer pour ne pas irriter d'avantage la cornée et éviter de frotter ses yeux". En clair, un seul passage à la pharmacie peut suffire sauf si vous ne retrouvez pas votre capacité visuelle totale au bout de 48 heures et si vous avez des antécédents ophtalmologiques. 

La prévention avant tout. On vous le répète mais, mieux vaut prévenir que guérir ces coups de soleil et pour cela, il faut porter des lunettes de soleil. D'ailleurs les inuits avaient bien compris cette ophtalmologie des neiges. Gérald Kierzek explique en effet qu'"ils prenaient des os de caribous dans lesquels ils faisaient des petites fentes pour se protéger des rayons ultra-violets. C'étaient les premières lunettes de soleil". Mais maintenant que les os de caribous sont un peu démodés, le docteur Kierzek vous conseille plutôt de porter des lunettes de soleil catégorie 4, spécialement conçues pour les sports d'hiver avec des verres larges très protecteurs. Et attention, les U.V. passent également à travers les nuages donc même en cas de temps gris vous risquez l'ophtalmie des neiges.