"Allô docteur, je veux des vacances zen"

  • A
  • A
"Allô docteur, je veux des vacances zen"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Pour soigner les bobos de l’été, Europe1.fr vous rappelle les gestes à pratiquer en cas de danger.

La noyade. C’est la première cause de mortalité par accident chez les enfants. En cas de noyade, il faut agir vite comme le faisaient si bien le beau Mitch Bucannon ou la sulfureuse C.J. Parker dans Alerte à Malibu. Prenez votre élan, même si vous n’avez pas de bouée rouge, l’important est de sortir le noyé de l’eau.

Si le noyé réagit, il suffit alors de le mettre sur le côté, pour qu’il évacue l’eau dans ses poumons. S’il ne réagit pas, il faut vérifier sa respiration. S’il respire, il faut le placer sur le côté et attendre le secours. Par contre, s’il ne respire pas, comme Pamela Anderson passez au massage cardiaque et bouche-à-bouche : ils sont indispensables. Mieux vaut agir que ne rien faire.

La morsure de vipères. Leur venin est mortel, c’est pourquoi il vaut mieux s’équiper de chaussures montantes et d’un bâton pour toutes balades à la campagne. En cas de morsure, il ne faut pas paniquer à l’image de la douce Michaela Queen, de Dr Queen, Femme médecin. Comme elle, lorsqu’elle a été confrontée à la mort de sa meilleure amie Charlotte Cooper, réagissez avec calme en observant les deux petits points dans la peau confirmant qu’il s’agit bien d’une vipère.

L’idéal est d’allonger la victime pour éviter la diffusion du venin et d’appeler les secours, avant d’appuyer sur la plaie avec un linge propre. Il ne faut surtout pas sucer la plaie, ni y injecter de sérum antivenimeux.

La piqûre de méduse. Ces animaux marins d’un autre temps nagent dans les eaux salées. Leur contact entraîne des lésions urticantes et des sensations de brûlures. En cas de piqûre, il faut sortir de l’eau et mettre du sable chaud sur la plaie. Une fois le sable sec, la technique est simple : il faut retirer le sable en frôlant la peau pour enlever les cellules urticantes. Il existe aussi aujourd’hui des crèmes à appliquer avant la baignade.

Et contrairement aux idées reçues, évitez d’uriner sur la plaie comme l’a si bien fait Chandler sur Monica, dans la Saison 4 de Friends. Il peut y avoir des risques de surinfection.

Les brûlures au barbecue. Pas un été, sans grillades. Pour prévenir toute blessure, il est conseillé de poster son fourneau à l’abri du vent et éloigné de tout objet inflammable, à l'image de Michael Youn, dans Incontrôlable. En cas de retour de flamme, il faut arrêter le barbecue et arroser la brûlure avec de l’eau à température ambiante pendant dix minutes. S’il y a des cloques, ne les crevez pas comme du papier bulles, mais désinfectez- les. Et si la brûlure est plus grande que la main, mieux vaut se rendre aux urgences.

La piqûre d’insectes. Un classique de l’été, avec les taons, abeilles, guêpes et autres frelons. Pour éviter d’être piqué, mieux vaut ne pas s’agiter. Mais une fois fait, il faut agir. Si c’est une abeille qui a piqué, il faut avant toute chose retirer le dard. Ensuite, et pour toute autre piqûre, reste à désinfecter le bouton avec une lotion antiseptique, avant d’appliquer une crème calmante. Mieux vaut se rendre à l’hôpital, en cas de réaction allergique ou de gonflement de la plaie, à l’image de Coluche dans Bonzaï.