Allergies : comment affronter le printemps précoce

  • A
  • A
Allergies : comment affronter le printemps précoce
@ MAXPPP
Partagez sur :

CONSEILS - Le retour du beau temps favorise la renaissance de la nature. Et cela s’accompagne de petits désagréments pour les allergiques.

Les arbres bourgeonnent, les fleurs s’épanouissent, les pollens s’envolent. Et les yeux et les gorges des allergiques se réveillent en même temps que la nature. Face au retour des crises allergiques en ce printemps précoce, le docteur Jean-François Lemoine d’Europe 1 dispense ses conseils.

L’allergie, un mal très répandu. Le fameux rhume des foins, qui note le côté saisonnier de ces allergies, touche un Français sur trois, soit plus de vingt millions de personnes. "L’allergie, les yeux qui piquent, la gorge qui gratte, est une réaction de notre corps qui se défend contre des micro-organismes qui s’introduisent dans le corps par la bouche ou les yeux", détaille le docteur Lemoine. Les conséquences sont plus ou moins graves en fonction des patients et des sources d’allergie.

Connaître son ennemi. Afin de combattre l’allergie, il faut connaître son ennemi. "Il existe des tests extrêmement précis pour trouver quelle est l’origine de l’allergie", assure le docteur Lemoine. En effet, on ne traite pas de la même façon une allergie aux pollens, aux poils d’animaux ou aux cacahuètes. Une fois l’ennemi démasqué, il faut administrer l’antidote.

Se protéger des agresseurs. Si le masque peut être une solution, elle n’est pas la plus pratique. L’idéal est de se désensibiliser. "Avant on utilisait des piqûres. Dorénavant, ce sont des gouttes ou des cachets à faire fondre sous la langue", explique le docteur Lemoine. Mais c’est un traitement de long terme et qui doit être fait avant que les allergènes ne se répandent. "Pour le pollen des arbres, il est trop tard. Mais les graminées sortent plus tard, il est encore temps", précise le spécialiste. Par ailleurs, il reste les anti-histaminiques, qui sont efficaces et bien tolérés, mais rendent somnolents.

L’hygiène, un bon reflexe contre l’allergie. Une fois l’allergie commencée, l’important est de limiter son effet. "Il faut prendre une douche et en particulier se laver les cheveux pour éviter de déposer des allergènes sur l’oreiller et donc d’entretenir l’allergie", explique le docteur Lemoine. Autre réflexe : se prémunir des ennemis de l’intérieur. "Il faut profiter du beau temps pour aérer les domiciles afin de se débarrasser des acariens", explique le médecin. Ces petites araignées peuvent être très nuisibles, mais elles sont si légères qu’elles s’envolent avec le vent de l’aération.  



L'arrivée du rhume des foinspar Europe1fr