Alimentation, vêtements, chauffage : les bons gestes pour se protéger du froid

  • A
  • A
Alimentation, vêtements, chauffage : les bons gestes pour se protéger du froid
La technique de l'oignon est imparable en hiver !@ STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les faibles températures rendent le corps plus fragile : il est indispensable de bien se couvrir et d'adopter une alimentation équilibrée, mais aussi de ne pas rester prostré chez soi.

Avec la vague de froid, le corps est mis à rude épreuve. Faible mercure, vent glacé et neige sont autant de facteurs qui entraînent des risques graves pour la santé, comme l’hypothermie, les gelures, les problèmes cardiaques. Il est alors nécessaire d’adopter les bons gestes, qu’ils soient vestimentaires ou alimentaires, pour se prémunir du froid.

  • Empilez les couches

En hiver, la technique de l’oignon est à l’honneur. Pour bien se couvrir, il est vital d’empiler les couches de vêtements, qui jouent un rôle d’isolant. Les parties les plus sensibles du corps sont les extrémités : mains, pieds, cou et visage. Elles refroidissent plus vite que le reste du corps. N’oubliez donc pas les gants, les chaussettes, un bonnet et une large écharpe, ainsi que des chaussures adaptées pour éviter de chuter.

Il n’est pas nécessaire de s’habiller épais : il faut avant tout des matières spécifiques, qui sont chaudes, fines et respirantes. Les matières les plus recommandées pour les vêtements sont la laine et les synthétiques de type polaire. L’acrylique et l’élasthanne maintiennent bien au chaud également. Il existe par ailleurs des pièces thermorégulantes, spécialement conçues pour protéger du froid. Enfin, il est conseillé de s’habiller avec des vêtements amples pour que le sang circule bien, rappelle Doctissimo

  • Mangez plus mais équilibré

Pour lutter contre le froid, il est tentant de manger gras. Or, garder une alimentation équilibrée permettra au corps de mieux se protéger des faibles températures. Les aliments riches en glucides - comme les féculents et le pain -, en vitamines et en protéines sont à privilégier. Le corps perd davantage de calories lorsqu’il fait froid pour maintenir une température stable : n’hésitez donc pas à augmenter la portion énergétique de 200 à 300 Kcal par jour. D’autant que la sensation de faim et de fatigue renforcent la sensation de froid. Ce n’est donc pas le moment de faire un régime !

De même, ne lésinez pas sur les boissons chaudes : eau, tisanes et bouillons sont les bienvenues car le corps a tendance à se déshydrater avec le froid. Par ailleurs, la consommation d’alcool est trompeuse : elle donne une sensation éphémère de réchauffement avant d’abaisser rapidement la température corporelle, et augmente alors le risque d’hypothermie.

  • Ne surchauffez pas votre intérieur

Rien ne sert de surchauffer son intérieur. Le ministère de la Santé recommande de conserver une température ambiante à un niveau convenable, au minimum de 19 degrés, et de fermer les pièces inutilisées. Faites aussi la chasse aux courants d’airs, mais n’oubliez pas d’aérer chaque jour quelques minutes (au moins 10 minutes) pour renouveler l’air. Les autorités alertent par ailleurs sur les risques liés à l’émanation du monoxyde de carbone de certains appareils qui sont à proscrire.

  • Faites de l’exercice… un peu

Dans la rue, marcher pour maintenir un niveau d’exercice régulier, mais sans faire d’efforts importants. Et surtout ne marchez pas les mains dans les poches : le mouvement de balancier des bras permet en effet de réchauffer l’ensemble du corps. Vous pouvez pratiquer une activité sportive, mais limitez le sport en extérieur, sauf pour les plus aguerris qui se seront bien échauffés avant. 

  • Et restez sociable !

Si vous le pouvez, ne sortez qu’aux heures les plus chaudes, entre midi et 16h. Portez une attention particulières aux plus vulnérables, comme les nourrissons, les seniors et les personnes cardiaques car avec le froid, le cœur bat plus vite pour lutter contre le refroidissement du corps. Pour autant, n'hibernez pas : des scientifiques de l’université de Toronto ont démontré que les personnes isolées sont plus sensibles au froid. Sortir avec vos proches permettra donc de vous garder plus au chaud.