Pollens : gare aux allergies dans les jours à venir

  • A
  • A
Pollens : gare aux allergies dans les jours à venir
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Les pollens de bouleau sont de retour. Le risque d'allergie sera donc "élevé" dans les jours à venir, surtout dans plusieurs régions. 

L'info. Les pollens de bouleau, redoutés par nombre d'allergiques, seront présents "à foison" sur une grande partie de la France dans les jours à venir. Conséquence, le risque d'allergie sera "élevé", met en garde samedi le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). "La semaine prochaine sera chargée en pollens, les allergiques, surtout ceux sensibles aux pollens de bouleau, devront impérativement suivre leur traitement ou consulter leur médecin" indique cette association dans un bulletin hebdomadaire.

Pollens de frêne et de platane également présents. "Le bouleau s'imposera tout au long de la semaine (à venir, ndlr) et provoquera un risque allergique maximal de Strasbourg à Rouen en descendant jusqu'en Auvergne et Rhône-Alpes. Autour de cette zone, le risque allergique atteindra un niveau élevé" selon le RNSA.

Parallèlement, les quantités de pollens de frêne "ne diminuent pas,"avec un risque allergique "moyen" de la Normandie aux Hautes-Alpes. Le risque allergique pour les pollens de platane est lui "moyen" voire "élevé" dans tout le sud de la France, la Vallée du Rhône et à Paris, précise encore RNSA.

Voici la carte des régions les plus concernées, publiée par l'association : 

En rouge, les régions les plus affectées par les pollens de bouleau.

© Capture d'écran du site du RNSA

30% de la population adulte allergique. Les différents pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques, comme des rhinites ou des conjonctivites, qui varient en fonction du type et de la concentration de pollen. Les allergies aux pollens semblent en augmentation depuis 20 ans. En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

>> LIRE AUSSI - Pollen : les allergies arrivent, les solutions aussi

>> LIRE AUSSI - Allergies : comment affronter le printemps précoce