Bien préparer ses vacances d'été 3/3

  • A
  • A
Bien préparer ses vacances d'été 3/3
Partagez sur :

Les Experts Europe 1 vous aident en partenariat avec Easyvoyage.com.

Quels sont les bons plans de l’été?

La République Dominicaine. L’été étant la saison chaude et humide, les prix sont plus bas et il y a moins de monde. Si le soleil rayonne toute la journée, la pluie se limite à une grosse averse en fin de journée. A partir de 1.100 euros la semaine en 3 étoiles en juillet/août.
L’île Maurice. L’hiver, la destination est désertée bien que la température se maintient à 26°C. L’hôtellerie de qualité devient alors accessible. Sachez toutefois que certaines zones sont sensibles au vent. Privilégiez donc la côte Nord. A partir de 940 euros la semaine en 3 étoiles en juillet/août.
La Crète. Désertée par ses principaux touristes, les Allemands, la Crète dispose d’un ensoleillement garantie, de belles plages et d’une hôtellerie de qualité. De bonnes affaires sont donc à faire. A partir de 500 euros la semaine en 3 étoiles en juillet/août.
Dubaï. Bien-sûr il fera chaud mais vous aurez tout le loisir de profiter de l’air conditionné des hôtels de luxe qui sont à un prix très abordable. A partir de 900 euros la semaine en 5 étoiles en juillet/août.
La Tunisie. Les tarifs de cette destination balnéaire familiale restent abordables toute l’année même s’ils augmentent sensiblement en période estivale. A partir de 400 euros la semaine en 3 étoiles en juillet/août.

Quelles sont les destinations originales de l’été ?

En tête du classement des destinations recommandées par le New York Times, le Liban renait en tant que pays touristique. Nombreux sites antiques à visiter, vie nocturne à Beyrouth, jolis ports, plages… les arguments ne manquent pas.
Depuis que les Italiens ont lancé la destination, le Monténégro bénéficie de la dynamique créée par la Croatie voisine. Seuls sept hôtels sont actuellement vendus en séjour au départ de la France mais les activités ne manquent pas : plage, randonnées, visites des gorges de Kotor...
Au Maroc, loin de l’agitation de Marrakech et d’Agadir, trois destinations balnéaires plus petites émergent petit à petit : la charmante et ventée Essaouira, la nouvelle station Saida (moins ventée que sa collègue) et la cité El Jadida et ses riads pittoresques. A partir de 590 euros les 4 jours à Essaouira.
Pour ces pays comme les autres destinations émergentes, vous aurez l’avantage d’éviter la foule mais aussi l’inconvénient d’essuyer les plâtres.

Est-ce que les destinations qui ont vécu un problème climatique, géopolitique récent sont à déconseiller ?
La Thaïlande. Les troubles étaient limités à Bangkok mais les spots balnéaires n’ont pas été touchés. Il y a des vols directs vers Phuket depuis Paris.
Madagascar. Les troubles sont modérés et limités à Tana. La zone balnéaire de Nosy Be, située à 600 km plus au Nord n’est pas concernée. Mais depuis la suppression du vol Corsairfly, il est obligatoire de passer par l’aéroport de Tana.
Islande. Il n’y a actuellement aucun souci pour se rendre sur place même si un deuxième volcan pourrait entrer en éruption. La destination reste chère en circuit traditionnel mais devient abordable en vol sec et guest-house.
Oman. Cyclone en cours, qui va perturber les voyages vers cette destination à compter d’aujourd’hui. Les vols devraient reprendre sous quelques jours.

Y’a t’il des systèmes de club en France comme ceux que l’on trouve à l’étranger ?

Oui, il existe un certain nombre d’opérateurs français qui développent cette activité. Certains sont des historiques comme le Club Med avec ses villages à la montagne et sur la Côte d’Azur, Pierre et Vacances (avec ses marques Pierre & Vacances Resort, Maeva et Center Parcs), Belambra, VVF...
Plus récemment, Look a abandonné pour l’instant l’idée d’implantation hexagonale après avoir eu un club Lookéa au Grau du Roi mais Fram se lance cette année avec un nouveau concept Framissima Nature.

Bien préparer ses vacances d'été 1/3

Bien préparer ses vacances d'été 2/3