Concours #MaPhotoE1 : le gagnant est...

  • A
  • A
Concours #MaPhotoE1 : le gagnant est...
@ Mickael Robin
Partagez sur :

INSTAGRAM - Nikos Aliagas a choisi la photo de Romain Esteban.

Vous avez été plus de 1.000 à participer à notre concours Instagram #MaPhotoE1, depuis le 6 mars dernier. Et parmi les 3.000 photos ont été publiées sur le réseau social sur le thème du concours "Sortez du cadre", c'est celle de Romain Esteban, alias @Romestebanr sur Instagram, qui a été choisie. Intitulée Dominical Blues Lines, c'est le coup de coeur de Nikos Aliagas : 

Dominicale blues line

Nikos Aliagas explique son coup de coeur dans une vidéo Instagram :



"Sortez du cadre", c'est le titre de l'émission présentée par Nikos Aliagas le samedi de 11h à 12h30. Plusieurs invités du monde de la culture et du spectacle se confient au micro d'Europe 1, et un musicien interprète deux morceaux dans le studio.

Mais "Sortez du cadre", ça donc été aussi, tout au long du mois de mars, une invitation à jouer avec le cadrage, le hors champ et le décalage : offrir un point de vue inédit et une scène qui sort de l'ordinaire à travers une photographie. Et tout cela dans le format carré d'Instagram.

Voici le texte de Romain Esteban qui accompagne sa photo : "Les picotements dans le ventre, l'acier intérieur qui rouille soudain, un mal de tête qui cogne, les yeux qui cherchent ailleurs, un sac de voyage rangé à la hâte, des cernes qui ressurgissent, une montre qui va trop vite, des aiguilles à stopper, une ligne 6 encombrée, un soleil qui s'efface, un blues qui prend de la place, une tristesse qui grimpe, ses yeux qui ruissellent de spleen, d'un dimanche en bout de ligne".

Il raconte qu'il voulait "caractériser le blues du dimanche, le truc de 17h, qui monte, en imaginant cette jeune femme partir dans ses pensées". Pour illustrer le thème "Sortez du cadre", il a voulu capter "l'ambiance du métro parisien, cadré, un peu enfermé, voire légèrement emprisonné dans le quotidien". Cette photo a été prise avec un iPhone dans le métro, sur la ligne 6 à Paris, entre les stations Bir-Hakeim et Passy. La ligne 6 est aérienne et traverse la Seine, c'est une des plus belles vues que l'on puisse avoir de Paris dans le métro.

Partageant sa vie entre Paris et l'Ouest de la France, la photographie n'est pas son vrai métier. Pourtant Romain Esteban est suivi par plus de 25 000 personnes sur Instagram : "Je publie 3 ou 4 photos par semaine, rarement plus. Ce sont principalement des séries de 3 photos associées à des textes, pour raconter une histoire. C'est un peu comme une chanson, image fixe à l'appui. Je travaille l'alliage entre le texte et l'image". Des photos prises uniquement avec un iPhone.

Il a participé au concours pour "partager des prises de vues" plus que pour "gagner une compétition". Il est aussi passionné par l'univers de la radio : "J'ai baigné tout petit au son d'Europe 1, je me réveille avec tous les matins, j'écoute des podcasts la nuit. J'aurais adoré être derrière un micro bleu dès l'aube !". Le thème du concours #MaPhotoE1 l'inspirait : "Poser un oeil décalé sur une scène et y mettre des mots, cela me correspondait bien".

S'il est très connecté, il n'y a pourtant pas l'ombre d'un selfie sur son compte @Romestebanr : "Je mets mon oeil en avant, ma plume, mais jamais moi-même. Je ne fais pas de selfies, et j'évite de poster des photos vues et revues... Si je relaie mes photos, c'est avant tout pour partager et pour le plaisir de lire certains commentaires de mes abonnés". Son conseil pour ceux qui veulent se distinguer sur Instagram ? "Sortir du cadre tout en ayant un style identifiable, reconnaissable". 

Des fissures dans la chambre mauve fait figure d'autoportrait du photographe :

Des fissures de la chambre mauve

Il affectionne particulièrement les scènes de rue, les portraits dans le métro, "un lieu où les visages changent". Cette photo est intitulée Auber et contre tout : "A Auber la lumière est exceptionnelle" :

Auber et contre tout

Romain Esteban travaille beaucoup en noir et blanc. Les pages blanches de l'asphalte :

Les pages blanches de l'asphalte

La mer, un motif très présent dans ses photographies. De dériver bordure rivage :

De dériver bordure rivage

De la complainte du cool :

De la complainte du cool





"Du vol plané des songes" - Face à nous. Sous Paris minuit trois, Auber; clown blanc magie en tête, attendre; yeux piquants saupoudrés d'étoiles fraîches, lumières; ballons couleurs de cirque, d'hiver; se rêver d'être artistes, acrobates trapézistes, sous terre en nous le spectacle s'allonge et laisse une place belle au vol plané des songes. ------------------------------------ ------------------------------------ " Of the gliding flight of the dreams " - in front of us. Under Paris midnight three, Auber, whitefaced clown magic in head, to wait, prickly eyes sprinkled with fresh stars, lights, balloons colors of circus, winter, to dream to be artists, acrobats trapeze artists, underground in us the show lengthens and leaves a beautiful place in the gliding flight of the dreams.



Une photo publiée par RomEstebanR (@romestebanr) le


Vous pouvez suivre sur Facebook et sur Twitter.

Kevin Systrom, PDG et co-fondateur d'Instagram, était l'invité de Nikos Aliagas début mars 2015. Il détaillait la philosophie du réseau social sur Europe 1 :



Systrom : "La philosophie d'Instagram c'est d...par Europe1fr