ZSP : le bilan de Valls et Taubira

  • A
  • A
ZSP : le bilan de Valls et Taubira
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur assure qu'avec les Zones de sécurité prioritaires, "la méthode est la bonne".

valls taubira

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est attendu lundi à Lyon pour dresser un premier bilan des Zones de sécurité prioritaires (ZSP), mises en place pour lutter contre la délinquance ancrée dans les quartiers difficiles. Il assure, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France de lundi, que les ZSP sont un "laboratoire de bonnes pratiques applicables partout",

"Chaque ZSP s'est fixée des objectifs propres et des premiers résultats sont là. C'est un bilan d'étape. Il faut poursuivre", déclare le ministre. "Notre société fait face à une délinquance en perpétuelle mutation. Elle est plus violente et implique des individus de plus en plus jeunes. Elle se déplace vers de nouveaux territoires jusqu'à présent plus ou moins épargnés. Nous avons donc fait du sur-mesure pour que les ZSP, dans les villes, les zones périurbaines ou rurales, répondent aux véritables problématiques de la délinquance: violences, trafics, cambriolages, incivilités...", explique Manuel Valls. Et celui-ci d'assurer : "Les ZSP sont un laboratoire de bonnes pratiques applicables partout."

Pour le ministre: "le principe, c'est la souplesse. A Marseille ou en Seine-Saint-Denis, nous savons que l'action doit s'inscrire dans le temps. Dans d'autres secteurs, l'inscription en ZSP pourra être reconsidérée en fonction des évolutions positives." Manuel Valls reconnaît cependant que "combattre une délinquance enracinée prendra du temps."

Plus de policiers sortiront des écoles

Le ministre de l'Intérieur sera accompagné à Lyon par la ministre de la Justice Christiane Taubira. Elus, responsables associatifs, policiers et gendarmes vont "confronter leurs expériences" des 15 premières ZSP, créées depuis septembre 2012 par le ministre de l'Intérieur qui, à plusieurs reprises, a souligné leurs "bons résultats".

Le ministre devrait ainsi annoncer à Lyon que près de 2.500 policiers sortiront fin 2013 des écoles contre 500 il y a un an.

Les 64 ZSP, qui ont toutes des objectifs de lutte contre la délinquance personnalisée, sont principalement situées dans le nord et le sud de la France ainsi que dans le bassin grenoblois et en région parisienne.