Zemmour à l'UMP, "une dérive inquiétante"

  • A
  • A
Zemmour à l'UMP, "une dérive inquiétante"
Eric Zemmour invité à un débat de l'UMP@ MAXPPP
Partagez sur :

Arno Klarsfeld et SOS racisme s’agacent de l’invitation d’Eric Zemmour à l’UMP.

Il avait défrayé la chronique pour ses propos sur les Noirs et les Arabes pour lesquels il a été condamné. L’invitation du journaliste Eric Zemmour, mercredi de l’UMP, indigne les associations anti-racistes ; à l’instar de SOS Racisme ou encore de l’avocat Arno Klarsfeld.

Le polémiste Eric Zemmour doit être reçu à l'UMP, pour parler des lois qui "encadrent la liberté de pensée". "Notre ami Eric Zemmour a souhaité intervenir à titre exceptionnel sur le thème de la liberté de penser et la production d'une norme de pensée qu'on qualifie souvent de pensée unique (...) sur les lois qui ont été produites au fil des ans et qui encadrent cette liberté de penser", a expliqué le secrétaire général adjoint du parti majoritaire, Hervé Novelli, avant de préciser : "Il proposera de revisiter un certain nombre de lois dites mémorielles, il fera cette contribution personnelle à ce débat".

"Cette invitation est scandaleuse"

Mais cette intervention agace. "J’ai l’impression qu’on assiste à une dérive droitière de l’UMP. Et cette invitation faite à Eric Zemmour en est le pinacle. Cette invitation est scandaleuse", a dénoncé avec insistance, l’avocat Arno Klarsfeld, lundi sur Europe 1, rappelant que le chroniqueur a récemment été condamné par le tribunal de Paris pour "provocation à la discrimination raciale".

Le 6 mars 2010, le journaliste avait justifié les contrôles au faciès par le fait que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes". Le même jour, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs.

Condamné pour "provocation à la discrimination raciale"

"Si Eric Zemmour avait dit la même chose sur la communauté juive, il aurait été exclu de RTL, de France Télévisions et certainement pas invité à un débat à l’UMP", a encore fustigé Arno Klarsfeld dans l’émissionBienvenue chez Basse. "Cela peut donner le sentiment qu’il y a deux poids, deux mesures", a-t-il déploré.

Samedi, SOS Racisme avait également dénoncé "l'inquiétante dérive" de l'UMP. Par cette invitation, Hervé Novelli "envoie un signal manifeste : la condamnation d'Eric Zemmour est infondée et la pensée raciste ne doit pas être interdite dans notre pays", a estimé l’association dans un communiqué.

"Une partie de l'UMP, fort heureusement contestée par une autre partie, se situe dans une inquiétante dérive, fort peu compatible avec l'esprit de la République", a martelé SOS racisme, estimant que "la lutte contre le racisme n'est pas un débat mais un combat".