Zaïr Kédadouche : "Une chape de plomb existe au Quai d'Orsay"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ex-ambassadeur français dénonce "des valeurs de la République bafouées par un certain nombre de fonctionnaires suite à des faits grave de racisme avérés".

"Des valeurs de la République bafouées". Zaïr Kédadouche, ancien ambassadeur de France auprès de la principauté d’Andorre, nommé au lendemain du second tour de l’élection présidentielle de 2012, a remis sa démission le 13 mai à François Hollande en raison des discriminations dont il estime avoir été l’objet. Plus d'une semaine après sa démission et même s'il assure "que ce n'est pas la guerre avec le Quai d'Orsay",  l'ancien diplomate a dénoncé mercredi sur Europe 1 "des valeurs de la République bafouées par un certain nombre de fonctionnaires suite à des faits grave de racisme avérés, de discriminations constatés". "Une chape de plomb existe au Quai d'Orsay", a assuré Zaïr Kédadouche, qui se décrit comme "un lanceur d'alerte".

"Des personnes au Quai d'Orsay ont eu un mauvais comportement". Je ne dis pas que le Quai d'Orsay est raciste, mais des personnes ont eu un mauvais comportement", a ajouté Zaïr Kédadouche. "C'est l'élite de l'administration du Quai d'Orsay qui décide qu'on ne peut pas nommer un Français d'origine étrangère sur certains postes au regard de la communauté supposée, et c'est là que c'est grave", a déploré le diplomate, revenant sur sa non-nomination à Anvers. "On m’a fait comprendre que l’extrême-droite y était extrêmement présente et que cela pouvait gêner les relations avec la France", avait-il déjà précisé au micro d'Europe 1. " On m'a dit que je devais changer à cause de mon nom", a affirmé l' ancien ambassadeur de France auprès de la principauté d’Andorre,

Une plainte déposée. L'ancien ambassadeur de France auprès de la principauté d’Andorre a annoncé sur Europe 1 une conférence de presse, le 4 juin, où il donnera "tous les faits". Une plainte a, par ailleurs, été déposée "récemment" auprès du procureur de la République. Zaïr Kédadouche l'assure par ailleurs : il sera aussi reçu prochainement "à un très haut niveau de l'Etat à l'Elysée".

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RACISME - Un ambassadeur français démissionne

TEMOIGNAGE  - "J'ai été traité de sale bougnoule"