Woerth a tout nié en bloc

  • A
  • A
Woerth a tout nié en bloc
@ MAXPPP
Partagez sur :

Maître Le Borgne, l’avocat d’Eric Woerth, affirme que son client a récusé tous les soupçons.

A l’issue de son audition jeudi par la brigade financière, Eric Woerth a laissé le soin à son avocat d’en dire plus sur la teneur des échanges entre le ministre du Travail et les policiers. "L’audition a débuté à 9 heures et s’est terminée aux environs de 16 heures", a expliqué Jean Yves le Borgne au cours d’une conférence de presse.

"Conversation banale"

L’avocat a ensuite raconté que son client avait récusé point par point toutes les accusations dont le ministre du Travail est l’objet dans la nébuleuse affaire Bettencourt, à commencer par les conditions de l’embauche de sa femme par Patrice de Maistre, gestionnaire en chef de la fortune de la milliardaire.

"Il a expliqué qu'à aucun moment il n'était intervenu pour que son épouse soit embauchée par M. de Maistre", a-t-il déclaré. Tout en reconnaissant que le sujet a été abordé entre les deux hommes. "Dans une conversation banale, étant donné les formations à peu près semblables de l'un et de l'autre. Cela se passait à un moment où il n'était pas ministre", a-t-il assuré.

"Des mensonges et des fantasmes"

Mais c’est sur les soupçons de financement occulte que Jean-Yves le Borgne a tenu à se montre le plus ferme. "En ce qui concerne le financement politique il a, avec une vigueur et une énergie particulière, nié avoir reçu un quelconque financement politique qui eut été non conforme à la loi", a lancé l'avocat. C'est dans les termes de la loi et en fonction de ce que les règles de la République permettent que des financements ont été recueillis. Toutes autres allégations ne sont que des mensonges et des fantasmes."

Jean-Yves Le Borgne souhaite désormais que l’affaire Woerth prenne fin. "Je compte sur vous (les médias ndlr) pour que ces illusions, ces allégations, ces mensonges qui ont nourri une chronique pendant trop longtemps, aient un terme et je pense que la justice dira, dans un avenir que j'espère le plus proche possible, que les explications d'Eric Woerth le mettent complètement en dehors de la polémique que nous connaissons", a-t-il conclu.