Visas refusés à des journalistes par l'Algérie : les "profonds regrets" de Valls

  • A
  • A
Visas refusés à des journalistes par l'Algérie : les "profonds regrets" de Valls
Partagez sur :

En visite en Algérie dans un climat tendu suite au refus d'Alger d'accorder des visas à des journalistes du Monde et du Petit Journal de Canal+, Manuel Valls a exprimé de "profonds regrets" sur son compte Twitter.

La visite de Manuel Valls en Algérie s'annonce tendue. Alger a refusé d'accorder des visas à des journalistes du Monde et de Canal + qui devaient accompagner le Premier ministre lors de son déplacement. Ce dernier s'est exprimé sur son compte Twitter avant de s'envoler pour la capitale algérienne et a exprimé de "profonds regrets" : "Je serai à Alger pour notre coopération mais je reviendrai sur ce point dans l'amitié et la franchise."

Des médias boycottent en réponse. Alger a expliqué avoir refusé le visa du journaliste du Monde suite à la publication par le journal d'une photo du président Abdelaziz Bouteflika le liant au scandale des "Panama Papers". Les journalistes de Canal + travaillant pour le Petit Journal, se sont, quant à eux, vus refuser l'accès au pays en raison de la façon satyrique dont sont traités les problèmes de santé du président Bouteflika dans leur émission. Par solidarité et afin de protester contre ce qu'ils jugent comme étant une atteinte à la liberté de la presse, des médias comme France 2, TF1, France Culture, France Inter, Le Figaro et Libération ont refusé de s'envoler pour l'Algérie.