Vincent Feltesse, conseiller de Hollande, se recase à la Cour des comptes

  • A
  • A
Vincent Feltesse, conseiller de Hollande, se recase à la Cour des comptes
@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

L'ancien conseiller en charge des relations avec les élus et les formations politiques a été nommé mercredi, à l'issue du Conseil des ministres, à la Cour des comptes.

Vincent Feltesse, conseiller de François Hollande en charge des relations avec les élus et les formations politiques, a été nommé à la Cour des comptes mercredi à l'issue du Conseil des ministres. Âgé de 49 ans, il exercera les fonctions de "conseiller maître", soit le grade supérieur de l'institution, à partir du 16 janvier 2017, est-il précisé dans le compte-rendu du Conseil des ministres.

Il avait renoncé aux législatives. Ancien adversaire malheureux d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, Vincent Feltesse avait été nommé conseiller à l'Elysée en 2014, après la perte de la présidence de la Communauté urbaine de Bordeaux. Le 6 novembre dernier, il avait annoncé qu'il renonçait à être candidat aux élections législatives en Gironde, après une controverse sur une possible candidature dans la troisième circonscription. Vincent Feltesse souhaitait en effet remplacer Noël Mamère, ex-EELV, ne se représente pas. Mais ces ambitions étaient très mal perçues par les élus socialistes locaux, et notamment Naïma Charaï, suppléante de Noël Mamère.

Ce recasage à la Cour des comptes tombe donc à point nommé pour celui qui était destiné à s'occuper de la campagne de François Hollande en 2017, mais s'est trouvé fort dépourvu quand le renoncement présidentiel est venu.