VIDÉO - Quand Emmanuel Macron soutient Paris 2024 en jouant au tennis dans un fauteuil

  • A
  • A
VIDÉO - Quand Emmanuel Macron soutient Paris 2024 en jouant au tennis dans un fauteuil
Emmanuel Macron samedi à Paris, venu soutenir la candidature de la capitale aux JO 2024. @ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Venu soutenir la candidature de Paris aux JO, le chef de l'Etat s'est essayé à une courte séance de tennis... et (non sans mal) de tennis en fauteuil roulant.

VIDEO

Il avait apporté son soutien à la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques 2024 dès le lendemain de son élection. Emmanuel Macron a joint samedi le geste à la parole, en venant assister à la Journée mondiale de l'olympique, le long de la Seine. Près de la piste d’athlétisme flottante installée sur le fleuve parisien, le chef de l'Etat s'est même essayé à une courte séance de tennis... et (non sans mal) de tennis en fauteuil roulant.




Macron tennis ok

ALAIN JOCARD / AFP


"Je pense que Paris 2024 est un projet porté par tout le pays et par une équipe formidable. C'est important de montrer que le chef de l'Etat était au rendez-vous, car le pays l'est", a commenté le président de la République. "Il y a ce formidable esprit universel dans l'olympisme (...) mais quand je participe, je préfère toujours gagner. C'est la petite entorse que je ferais à l'esprit de Coubertin, c'est qu'on y va pour gagner 2024", a ensuite plaisanté le chef de l'Etat sur un plateau installé par France 2 dans la capitale, avant de s'offrir un bain de foule : 



Une opération de communication parfaitement maîtrisée qui a été saluée (et un peu moquée aussi) sur la toile :



 



320.000 spectateurs. Quelque 320.000 spectateurs ont assisté vendredi à la Journée mondiale de l'olympique, organisée le long de la Seine pour promouvoir la candidature de Paris à l'organisation des JO 2024. Au total, 33 disciplines olympiques étaient représentées, avec aux Invalides et la Tour Eiffel en fond de décor, les sports de plein air (rugby, baseball, tir à l'arc). Et au niveau du Pont Alexandre III, un plongeoir a été inauguré par le perchiste Renaud Lavillenie. Avant le bouquet final : un 100 m sur une piste d'athlétisme qui semblait comme posée sur l'eau, et une course remportée par le champion de judo Teddy Riner, au coude-à-coude avec Renaud Lavillenie.