VIDÉO - Interpellé par un homme en recherche d'emploi, Macron lui répond : "Je traverse la rue et je vous en trouve"

  • A
  • A
VIDÉO - Interpellé par un homme en recherche d'emploi, Macron lui répond : "Je traverse la rue et je vous en trouve"
Emmanuel Macron a fait une apparition dans les jardins de l'Elysée à l'occasion de l'ouverture du bâtiment au public.@ Capture LCI
Partagez sur :

À l'occasion des Journées du patrimoine à l'Elysée, un ouvrier horticole s'est plaint auprès du chef de l'Etat de ne pas trouver d'emploi. Ce dernier l'a alors invité à se tourner vers "les cafés, la restauration, le bâtiment".

VIDÉO

La leçon a été un peu rude. Le président de la République s’est fendu d’une apparition surprise lors des Journées du patrimoine à l’Elysée, de quoi ravir une grande partie des visiteurs. Mais entre deux poignées de main dans les jardins du palais, Emmanuel Macron a aussi été interpellé par un jeune homme. Ce dernier lui a expliqué qu'il ne trouvait pas de travail, malgré ses nombreuses démarches. Un poil agacé, le chef de l’Etat l’a invité à changer de secteur d'activité.

"Je ne peux pas m’occuper de chacun". "J’ai beau envoyer des CV et des lettres de motivation, ça ne fait rien", a déploré auprès d’Emmanuel Macron ce visiteur de 25 ans, diplômé en formation horticole. "Je ne peux pas m’occuper de chacun", a d’abord répondu le président, visiblement troublé d’avoir été interrompu au milieu d’un selfie, avant de poursuivre : "… mais je donne des solutions pour que chacun puisse en trouver."


"Il y a des tas de métiers, il faut y aller !" Et de l’enjoindre aussitôt de changer de secteur pour un domaine qui recrute davantage. "Si vous êtes prêt et motivé, dans l’hôtellerie, les cafés, la restauration, le bâtiment, il n’y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu’ils cherchent des gens", a assuré le locataire des lieux. "Il y a des tas de métiers, il faut y aller ! Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue et je vous en trouve." Et d’ajouter : "Ils veulent simplement des gens qui soient prêts à travailler… avec les contraintes du métier."

"Vous faites une rue là, vous allez à Montparnasse […] vous faites la rue avec tous les cafés et les restaurants... Franchement, je suis sûr qu'il y en a un sur deux qui recrute en ce moment. Allez-y ", a encore indiqué Emmanuel Macron. Après lui avoir répété que les CV qu’il envoyait ne donnaient lieu à aucune réponse, son interlocuteur s'est finalement contenté d'un "merci" glissé à mi-voix.