Valls va rencontrer les partenaires sociaux et l'opposition

  • A
  • A
Valls va rencontrer les partenaires sociaux et l'opposition
@ Capture BFMTV
Partagez sur :

DISCUSSION - Le Premier ministre rencontrera les premiers vendredi. Il souhaite aussi dialoguer avec les présidents des groupes UMP et UDI au Parlement.

C'est un message d 'ouverture et de dialogue qu'il  a voulu faire passer. Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué mardi qu'il rencontrerait les partenaires sociaux "dès vendredi", mais aussi les présidents des groupes UMP et UDI au Parlement.

>> Suivez le discours en direct ici.

Le dialogue doit se poursuivre. Le dialogue social "a permis, depuis deux ans, d'importantes avancées en matière d'emploi, de marché du travail, de formation professionnelle, de retraites", a déclaré Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale devant les députés. "Il doit se poursuivre. Et je rencontrerai les partenaires sociaux dès vendredi".

Il veut écouter l'opposition. Le Premier ministre a également indiqué qu'il rencontrerait "la semaine prochaine" les présidents des groupes UMP et UDI au Parlement, disant vouloir "écouter" l'opposition. "L'opposition vient de remporter les élections municipales. Elle a donc une responsabilité vis-à-vis des Français. Je veux l'écouter. Je proposerai aux présidents des groupes UMP et UDI de me rencontrer dès la semaine prochaine, s'ils le souhaitent bien entendu", a -t-il affirmé devant l'Assemblée nationale.

"Gouverner, c'est écouter l'ensemble de la représentation nationale et donc l'opposition. Gouverner, ce n'est pas rechercher la victoire d'un camp sur un autre", a-t-il plaidé. L'ancien maire d'Evry, dans l'Essonne, a aussi évoqué la majorité parlementaire : "Je connais (ses) attentes, je les partage et je veux travailler avec elle sur la base d'un contrat qui nous engage mutuellement." "Je veux définir un mode de travail performant, avec les socialistes et les radicaux, mais aussi avec les écologistes", a poursuivi Manuel Valls.

"Je n'ai pas d'adversaire à gauche". Et je dis au groupe Gauche démocrate et républicaine (ndlr: qui regroupe à l'Assemblée dix élus du Front de gauche, cinq d'outre-mer) que je n'ai pas d'adversaire à gauche et que nous pouvons avancer ensemble sur beaucoup de sujets, dans l'intérêt de la France", a-t-il ajouté.

COUPES - Valls prévoit de nouvelles économies

ENJEUX - Manuel Valls attendu au tournant

MEMENTO - Discours de politique générale : quelques conseils pour Manuel Valls

LES COMPTES - Valls aura-t-il une majorité pour gouverner ?

EXTRAIT - Le gouvernement peut-il trouver 50 milliards d'économie ?