Valls va devoir faire la cour aux écolos

  • A
  • A
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Le Premier ministre espère les faire entrer dans son gouvernement après les départementales.

L'INFO. La loi Macron et le passage en force du gouvernement ont fait des dégâts dans la majorité. Alors Manuel Valls prépare déjà la suite. Et la suite, selon les informations d'Europe 1, ce sera avec Europe Ecologie - les Verts. L'objectif du Premier ministre est clair : les faire revenir au gouvernement, idéalement au lendemain des départementales. Même si cela ne l'emballe pas plus que ça.

>> LIRE AUSSI - Loi Macron : et maintenant, que se passe-t-il ?

"Ça dépend d’eux". En privé, Manuel Valls ne s'en cache même pas. Pas plus qu'il ne nie avoir une fenêtre de tir parfaite pour faire revenir les écologistes, puisqu’il faudra remanier le gouvernement en vue des élections régionales de décembre prochain afin de remplacer les ministres-candidats. Mais comme ses relations avec les écolos - qui ont refusé de participer à son gouvernement en avril dernier - n’ont pas toujours été simples, Manuel Valls fait mine de leur laisser la main : "ça dépend d’eux".

>> LIRE AUSSI - Christian Paul : "Le gouvernement doit revoir sa copie"

Opération séduction. Ce n'est pas tout à fait vrai. Cela dépendra aussi de lui, qui a le choix entre pratiquer des débauchages ou bouger sur le fond pour ramener les Verts à de meilleurs sentiments. Quelques barons du Parti socialiste le pousse déjà à faire de petits signes en direction de Cécile Duflot et de ses amis. La première occasion qui va se présenter sera le texte sur la fin de vie. Sur ce sujet, le gouvernement peut faire un geste en direction des Verts, qui veulent aller plus sur le droit à mourir.

>> LIRE AUSSI - Et si Hollande reprenait les écolos au gouvernement ?

Hollande rêve de Duflot. Imaginer les écologistes revenir au gouvernement, après leur propos très durs à l'encontre de Manuel Valls, pourrait en faire sourire plus d'un. Mais certainement pas lui. D'autant plus que le rêve de François Hollande est de faire revenir sa "copine" Cécile Duflot. La même Cécile Duflot qui assurait le 4 janvier dernier qu’elle voulait mettre en échec la loi Macron…  Autant dire que le Premier ministre n'envisage pas son retour du meilleur œil. Mais le seul sujet, c’est la préparation de 2017 et la nécessité d’unir les forces de la gauche.