Valls : la lettre de Le Roux aux députés PS

  • A
  • A
Valls : la lettre de Le Roux aux députés PS
Bruno Le Roux@ MAXPPP
Partagez sur :

DOCUMENT - Alors qu'une fronde contre n'est pas à exclure au sein des députés PS, leur président veut rassembler.

Alors qu'une fronde contre Manuel Valls n'est pas à exclure au sein des députés PS, Bruno Le Roux, leur président de groupe, veut fédérer. "Pour mener à bien cette deuxième étape du quinquennat, je nous sais, tous, parlementaires du groupe socialiste, républicain et citoyen, prêts et volontaires à poursuivre, autour de Manuel Valls, notre action au service du pays", écrit-il dans un courrier adressé son groupe lundi, à la veille du vote de confiance de Manuel Valls à l'Assemblée. Il en appelle, également, à un "nouvel équilibre" dans la politique du gouvernement.

publié par Redaction_Europe1

"La nouvelle étape de l'action de la majorité sera tout entière construite autour de la recherche de ce nouvel équilibre", écrit-il dans ce courrier dont Europe1 a eu copie, adressé à l'ensemble des députés socialistes, dont certains réclament un "contrat de majorité" et menacent de ne pas voter la confiance mardi. Selon Bruno Le Roux, ce nouvel équilibre "doit permettre d'orienter l'amélioration de la compétitivité de nos entreprises en direction de l'emploi et des salariés", mais aussi de "mobiliser les Français autour de grandes questions qui structureront l'avenir du pays", telles "la nouvelle armature territoriale" et "la transition énergétique".

Bruno Le Roux interpelle également le Premier ministre, et lui rappelle que la politique gouvernementale ne doit pas se construire sans majorité parlementaire. Les députés socialistes souhaitent "être associés par le Premier ministre à la définition de la feuille de route de la majorité et être investis le plus en amont possible dans les décisions et projets de loi qui seront présentés", écrit la lettre. "La France a besoin d'un souffle" et "les Français attendent de nous que nous refassions pleinement de la politique", lance encore l'élu de Seine-Saint-Denis, qui estime que le Parti socialiste "lui-même doit prendre toute sa place", avec "une mission repensée".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ASSEMBLÉE - Valls aura-t-il une majorité pour gouverner ?

POLITIQUE - Des députés PS adressent un coup de semonce à Valls

EXTRAIT - Le gouvernement peut-il trouver 50 milliard d'économie ?

POLITIQUE - "L'ombre de Martine Aubry" pèse sur la majorité