Valérie Trierweiler se cherche un titre

  • A
  • A
Valérie Trierweiler se cherche un titre
Valérie Trierweiler veut réinventer la fonction de Première dame@ REUTERS
Partagez sur :

Valérie Trierweiler n'aime pas l'expression "Première dame".

Valérie Trierweiler, désormais officiellement compagne du président de la république, s'est site "heureuse, épanouie", au micro de France 2, juste après la passation de pouvoir. 

 "C'est très émouvant pour moi. La nouvelle vie avait déjà commencé. Mais là, c’est une autre étape. J’essaierai de la faire le mieux possible", a-t-elle ensuite ajouté, répétant qu'elle ne souhaitait pas qu'on la nomme "Première dame". "C'est un terme qui n'est pas adapté à la fonction", a-t-elle estimé.

"Si quelqu'un a des idées, je suis preneuse"

Puis, 'il faut trouver autre chose. D'ailleurs, si quelqu'un a des idées, je suis preneuse", a ensuite lancé Valérie Trierweiler.



La compagne de François Hollande avait un peu plus tôt  inauguré son rôle de façon complètement inédite, par une vraie passation de pouvoirs à l'Elysée avec la Première dame sortante Carla Bruni-Sarkozy.

Passation entre les deux compagnes

Après un un long entretien, les deux femmes sont en effet sorties aux côtés de leurs époux et compagnon respectifs et se sont ensuite embrassées sur le perron de l'Elysée avant de se séparer.

Tailleur jupe de couleur sombre, talons hauts, Valérie Trierweiler avait choisi la sobriété pour ses premiers pas au Palais présidentiel.

Journaliste et non mariée, la compagne du nouveau chef de l'Etat fait déjà figure d'exception dans la lignée des "Premières dames".