Vacances : les ministres privés de choix

  • A
  • A
Vacances : les ministres privés de choix
@ REUTERS
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy leur a demandé de rester mobilisés pendant les fêtes.

Les consignes ont été données, mercredi, lors du dernier conseil des ministres. Nicolas Sarkozy a adressé ses voeux pour l'année 2012 à ses troupes, tout en leur demandant de remplir trois obligations pendant leurs congés : partir le moins longtemps possible, le plus près possible et être mobilisé à 100% ".

Sarkozy et Fillon donnent l’exemple

Le chef de l’Etat montrera l’exemple en faisant des allers retours entre La Lanterne, à Versailles et l'Elysée, à Paris alors qu'il avait passé une partie de ses vacances de 2010 au Maroc. Quant à François Fillon, qui, l'an passé, passait les fêtes en Égypte, il restera cette année en France, partageant son temps entre Paris et sa maison familiale dans la Sarthe.

Depuis la polémique sur les vacances en Tunisie de Michèle Alliot-Marie, puis celle de François Fillon en Egypte, Nicolas Sarkozy a demandé à ses ministres de privilégier leurs vacances en France, sauf dérogation expresse du Premier ministre. Une règle plus ou moins respectée par les intéressés, l’été dernier.

Pour leurs minivacances, la plupart des ministres resteront donc en France et retrouveront leurs terres. Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant passera Noël chez lui, dans le Maine-et-Loire. Nadine Morano sera, elle, en Meurthe-et-Moselle. Quant au ministre de la Santé, Xavier Bertrand, il passera quelques jours dans l’Aisne.

Une exception  à la règle

Mais certains ont décidé d’enfreindre les règles présidentielles. Un ministre serait parti pour passer ses vacances à Dubaï, murmure un collègue. D’autres, comme le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, préfère entretenir le mystère sur leur destination. Une chose est sûre : les mines trop bronzées, au prochain conseil des ministres, le 4 janvier, seront vite démasquées.