"Une semaine que je me fais insulter"

  • A
  • A
"Une semaine que je me fais insulter"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Eric Woerth considère que les débats sur les retraites ont dérapé et tourné à l'insulte.

La dernière ligne droite de la réforme des retraites est tout sauf un long fleuve tranquille. Les débats à l'Assemblée nationale ont dû être suspendus après 16 heures de discussions, ils ne reprendront qu'à partir de 15 heures. Aux critiques des députés de l'opposition s'ajouteront alors les syndicats, qui manifestent mercredi après-midi devant l'hémicycle.

En première ligne pour défendre la réforme des retraites, le ministre du Travail Eric Woerth considère que les débats ont viré au pugilat et estime être l'objet d'insultes incessantes depuis la rentrée.

"Ca fait une semaine que je me fais insulter", a-t-il déploré au micro d'Europe 1 :

Des députés PS l'ont par ailleurs accusé d'avoir traité leur collègue Catherine Coutelle de "collabo". "Après les mensonges on passe aux injures, où vous arrêterez-vous, monsieur le ministre?", a lancé le député PS Laurence Dumont, demandant en vain des excuses à Eric Woerth.