Un plan pour les femmes violentées

  • A
  • A
Un plan pour les femmes violentées
@ Reuters
Partagez sur :

François Hollande a annoncé dimanche qu'un "projet de loi" allait voir le jour.

Le manifeste des 313 femmes violées publié dans le Nouvel Observateur a, semble-t-il, porté ses fruits. Le président François Hollande a annoncé dimanche un "plan global" pour ces victimes de violences, à l'issue d'une rencontre avec plusieurs victimes organisée dans un foyer parisien lors de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes.

"C'est un plan global", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse, annonçant "un projet de loi avec des dispositions renforcées", ainsi que des actions de formation, "des programmes spécifiques pour des logements adaptés pour les femmes victimes de violences" et une "grande campagne d'information" début 2013.

>>> A lire : Viol : contre le silence, la voix des victimes

Des procédures pénales "plus rapides et simples"

Dans le détail, le chef de l'Etat plaide pour que les "procédures pénales beaucoup plus rapides et simples" et que les "dépôts de plainte" soient "accompagnés et suivis d'effets" afin de "punir", a-t-il souligné.

François Hollande s'être entretenu pendant près de deux heures avec des victimes de violences qu'il a jugées "inexprimables, tellement elles sont dures".

Les logements spécifiques, a précisé le chef de l'Etat, relèveront du contingent de 5.000 logements d'urgence qui doivent être créés d'ici à la fin de son quinquennat. Il s'agit "d'informer" pour que les victimes de ces violences "sachent bien qu'elles peuvent trouver un accueil" et d'apporter des "formations spécifiques" aux "policiers, gendarmes, médecins, enseignants...", a-t-il encore insisté.

>>> A lire : Viol : pour Autain, "la parole libère"