Un maire du Puy-de-Dôme critique ses habitants FN sur Facebook

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Eric Gold, ancien maire de Saint-Priest-Bramefant, dans le Puy-de-Dôme, a posté sur Facebook un message pour dénoncer les contradictions des électeurs FN de sa petite commune.

C'est ce qui s'appelle mettre les électeurs face à leurs contradictions… À Saint-Priest-Bramefant, petite commune de 900 habitants dans le Puy-de-Dôme, l'ancien maire fait le buzz après avoir posté un message sur Facebook pour le moins original… Dans son village où tout le monde se tutoie, Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour, avec 154 voix. Choqué, il a décidé d'interpeller ses administrés qui ont voté Front national directement par leur prénom.

Des messages inspirés de vraies discussions. "À toi Daniel, qui veut faire payer les fraudeurs, je te rappelle que bosser au black, ce n'est pas la règle…" "À toi, Pierrick, qui pense que l'on ne peut plus sortir tranquille, je veux simplement te rappeler que la dernière fois que quelqu'un s'est fait molester à Saint-Priest, tu n'étais pas né…" "À toi Olivia, qui mets en avant que les logements sont réservés aux autres, je te rappelle que tu habites un logement social…" Trois exemples, tous inspirés par des discussions qu'Eric Gold a entendues dans son village. Si cet élu depuis plus de vingt ans a changé les prénoms pour ne choquer personne, les propos sont bien réels.

Susciter une prise de conscience "avec humour". "Quand je dis que les histoires sont romancées, elles sont UN PEU romancées. Tout le monde s'est bien reconnus", sourit-il. L'enfant du pays ne s'attendait pas à un tel retentissement. Sur Facebook, son message a été partagé plus de 3.000 fois. Il a également reçu des centaines de commentaires, plus ou moins amicaux, mais il assume totalement. "Plutôt que d'être donneur de leçon, de dire 'Oh la la, il ne faut pas voter FN parce que ce sont des méchants', j'ai voulu faire un peu d'humour et mettre les gens devant leurs contradictions", explique l'ancien édile. "Si nos seules compétences étaient de réparer les nids de poule sur les routes, il faudrait plutôt mettre des fonctionnaires, des techniciens", ironise Eric Gold. "C'est notre rôle de dire que le vote FN ne favorise pas le vivre-ensemble", assure-t-il. 

Malgré tout, Marine Le Pen a récolté une trentaine de voix au second tour. Mais depuis le message de leur ancien maire, les habitants n'hésitent plus à parler de leur vote. Et pour l'élu, c'est déjà beaucoup.