Meaux : un horodateur traite Copé de "voleur"

  • A
  • A
Meaux : un horodateur traite Copé de "voleur"
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

Un employé indélicat aurait trafiqué un horodateur de Meaux pour délivrer un "message" au maire de la commune.

Depuis sa démission forcée suite à l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé se veut très discret. Alors que tous les ténors de l'UMP ont pris la parole lors du congrès entérinant la nouvelle appellation Les Républicains, l'élu de Meaux, lui, est resté sagement assis sur sa chaise. Une réserve qu'il a perdue quand il a appris la teneur des messages délivrés par un horodateur de sa commune.

Copé porte plainte. Tout au long de la journée du samedi 30 mai, selon M6, quelque 500 habitants de Meaux ont ainsi pu lire sur leur tickets de stationnement plusieurs insultes à l'encontre du maire de la vile : "Copé voleur", pouvait-on notamment lire. Elisa en a eu un entre les mains : "Il y a avait écrit : 'Copé, enfoiré de m…, voleur de m…Ca choque, c'est incroyable. Je me suis vraiment demandé qui avait pu faire ça car je n'y croyais pas trop. Je trouve cela "spécial" comme façon d'exprimer sa pensée". L'ancien président de l'UMP n'a que très modérément apprécié la plaisanterie et a décidé de porter plainte.

"Nous avons aussi pu être victimes d’un hacker". Le commissariat de Meaux, chargé de l'enquête, n'a pas mis bien longtemps avant d'identifier un suspect. Il s'agirait d'un employé de la société qui gère l'exploitation des parkings de la ville, visé par une procédure de licenciement. "Il y a de fortes chances qu’il s’agisse effectivement de l’un de nos collaborateurs puisque pour inscrire des messages sur les tickets distribués dans nos parkings, il faut pouvoir accéder à notre système informatique, disposer d’un identifiant et d’un mot de passe. Mais nous avons aussi pu être victimes d’un hacker", a précisé au Parisien une responsable de l'entreprise. Celle-ci a décidé de porter plainte contre X.