Un groupe élargi autour du FN à l'Assemblée ? Possible pour Aliot, difficile pour Philippot

  • A
  • A
Un groupe élargi autour du FN à l'Assemblée ? Possible pour Aliot, difficile pour Philippot
Louis Aliot ne ferme pas la porte à la constitution d'un groupe parlementaire élargi autour du FN à l'Assemblée.@ AFP
Partagez sur :

Pour Florian Philippot, la formation d'un groupe parlementaire élargi autour du FN à l'Assemblée sera difficile. Mais Louis Aliot estime qu'il n'y "aucune raison" que le Front national ne le tente pas.

Le nouveau député Front national Louis Aliot a estimé lundi qu'il n'y avait "aucune raison" que les huit députés FN "ne s'associent pas avec d'autres personnalités pour former un groupe" à l'Assemblée nationale, Florian Philippot jugeant lui "un peu difficile" d'atteindre le seuil des 15 députés nécessaires.

Un groupe autour du FN ? "Sait-on jamais", lance Aliot. "J'ai vu que Nicolas Dupont-Aignan est élu, j'ai vu qu'il y avait des députés indépendants, je ne les connais pas, je ne sais pas qui ils sont, on verra bien comment tout cela se passe", a déclaré le député des Pyrénées-Orientales sur RTL. "Sait-on jamais, peut-être que d'ici là un groupe se formera", a-t-il affirmé.

"Après tout, il suffit de s'entendre sur un projet d'opposition, il n'y a aucune raison que nous ne nous associions pas avec d'autres personnalités pour former un groupe", a ajouté le vice-président du FN. "Y compris avec des Républicains et des divers droite ?", l'a relancé le journaliste. "Bien sûr, tous ceux qui le désireront", a assuré Louis Aliot, indiquant "espérer que nous aurons une tribune et que nous pourrons nous exprimer".

Une idée "difficile" à mettre en oeuvre, selon Philippot.Florian Philippot, qui a échoué dimanche au second tour des législatives en Moselle, a pour sa part jugé "un peu difficile" la possibilité de former un groupe parlementaire, "même si nous avons un peu plus d'élus que ce que nous donnaient les sondages".

"Je félicite Nicolas Dupont-Aignan pour sa victoire, cela permettra une diversité des voix patriotes à l'Assemblée nationale", a-t-il ajouté sur BFMTV, "mais de là à faire un groupe je ne sais pas, nos élus vont y travailler mais je ne sais pas si cela sera faisable".