UMP : grand déballage à tous les étages

  • A
  • A
UMP : grand déballage à tous les étages
François Fillon.@ MAXPPP
Partagez sur :

BOULES PUANTES - Après les comptes de campagne de Sarkozy, les factures de téléphone de Dati et la rémunération de l'épouse de Copé, voici les factures d'hélicoptères de Fillon.

Ca continue… Le grand déballage se poursuit à l'UMP. Après les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, les factures de téléphone de Rachida Dati ou encore la rémunération de l'épouse de Jean-François Copé, ce sont les coûteux voyages de François Fillon qui ressortent comme par magie, huit ans après. Le Lab d'Europe 1 a publié mercredi des factures d'hélicoptères et d'avions utilisés par l'ancien premier ministre en 2006 et 2007, aux frais de l'UMP. Une nouvelle victime des boules puantes qui se multiplient au sein du parti.

Avions et hélicoptères privés pour Fillon. En octobre 2006, François Fillon, alors en charge du programme du candidat Sarkozy, a emprunté un avion Falcon pour effectuer un trajet Biarritz-Madrid-Paris. L'UMP a payé la facture, soit 14.200 euros. Dans les mois qui suivent, ce sont trois déplacements à plus de 6.000 euros chacun qui ont été pris en charge par le parti. De quoi alimenter les critiques sur l'ancien Premier ministre, qui se voulait le chantre de la transparence. "Avec Fillon, c'est 'faites ce que je dis, pas ce que je fais'", persifle un copéiste.

Avant la sortie de ce nouveau "dossier", une copéiste se demandait : "à qui profitent toutes ces fuites ?" En soupçonnant clairement les fillonistes d'alimenter la presse… Mais François Fillon est désormais lui aussi pris pour cible. Une revanche ?

Bureau politique ump triumvirat juppé raffarin fillon chatel

© Reuters

Une ambiance délétère. La preuve en tout cas que tous les coups sont permis. Chacun accuse le clan d'en face, ou soupçonne les cadres mis à pied par le parti  d'avoir emporté des dossiers sur tout le monde. Mardi, au bureau politique de l'UMP, les cadres se sont invectivés sur l'origine des nombreuses fuites dans la presse. Bref, l'ambiance est délétère, et cela désespère les élus. "Alimenter ce jeu du "tous pourris", c'est tragique" dit l'un. "Minable", renchérit un autre. Un député va plus loin : "il faut purger cette bande de fous furieux".

"Ça vire au suicide collectif". Évidemment, tous prient pour que les vacances aident à chacun à reprendre ses esprits. Mais pour un député atterré, "on va pouvoir rebaptiser l'UMP l'ordre du Temple solaire, car ça vire au suicide collectif".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO POL - L'UMP veut faire la chasse aux fuites internes

RÈGLEMENTS DE COMPTES - "Des procédés détestables" pour Bertrand

LE CHIFFRE - Une dette abyssale de 74,5 millions pour l'UMP

PROPOSITIONS - Parti de la liberté, CEP ou MDR... comment rebaptiser l'UMP ?