UE : Mélenchon s'en prend au "parti de la capitulation"

  • A
  • A
UE : Mélenchon s'en prend au "parti de la capitulation"
Le candidat de la France insoumise doit tenir un meeting mercredi dans la soirée à Lille.@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Le candidat de la France insoumise estime que son point de vue sur l'Europe "est le plus conséquent", comparé aux autres candidats.

Jean-Luc Mélenchon s'en prend au "parti de la capitulation" en France pour répondre, dans un entretien à La Voix du Nord mercredi, à ceux qui s'inquiètent de sa menace de sortir de l'Union européenne si celle-ci n'est pas réorientée radicalement.

"Des prétextes pour céder toujours". "Il y a une façon manichéenne de voir le monde qui nous enferme : il faut supporter parce qu'on ne serait pas capable de faire autre chose que de subir. Il y a toujours eu en France un parti de la capitulation. Ses arguments semblent d'évidence alors que ce sont des prétextes pour céder toujours", déclare le candidat à la présidentielle de La France insoumise.

Meeting à Lille mercredi soir. "Le point de vue européen le plus conséquent est le mien. Ce n'est pas celui de ceux qui proposent de continuer comme si de rien n'était quelque chose qui ne marche pas et va se fracasser. D'ailleurs, la plupart des candidats sont dans une position critique à l'égard de l'Europe. Mais ils ne disent pas ce qu'ils comptent faire si leurs critiques ne sont pas entendues", ajoute le député européen, qui doit tenir un meeting dans la soirée à Lille.

"La limite est atteinte". Jean-Luc Mélenchon estime qu'il est "le symptôme" d'une société mal en point. "Nous avons une société ultra-riche remplie de pauvres, un mode de production qui dégoûte tout le monde (...) Mais les élites n'en tirent aucune conséquence. C'est la cour de Versailles qui s'amuse pendant que le peuple meurt de faim. La limite est atteinte et j'en suis le symptôme", affirme-t-il.