Trump rencontre Macron et loue sa "formidable victoire"

  • A
  • A
Trump rencontre Macron et loue sa "formidable victoire"
"Je suis très heureux pour ma part aussi d'être avec le président Trump", a répondu Emmanuel Macron.@ PETER DEJONG / POOL / AFP
Partagez sur :

Après la traditionnelle poignée de main, Donald Trump a longuement félicité son hôte, de plus de 30 ans son cadet.

Le président américain Donald Trump a accueilli jeudi son homologue français Emmanuel Macron à l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles pour une première rencontre au cours de laquelle il a loué sa "formidable victoire". Melania Trump était également sur le perron de l'ambassade pour recevoir le nouveau président français, dont l'épouse Brigitte ne participait pas au déjeuner de travail, en marge d'un sommet de l'Otan.


Melania Trump Macron

Mandel NGAN / AFP



"Un grand honneur". Après la traditionnelle poignée de main, Donald Trump a longuement félicité son hôte, de plus de 30 ans son cadet. "C'est un grand honneur pour moi d'être avec le nouveau président de la France, qui a mené une campagne incroyable et a remporté une formidable victoire", a lancé le président républicain, qui s'enorgueillit d'avoir bousculé les codes traditionnels de la politique en accédant à la surprise générale à la Maison-Blanche. 

Large palette de sujets. "Tout le monde en parle à travers le monde. Bravo. Bien joué !", a-t-il ajouté, soulignant que les sujets de discussion seraient nombreux et que la lutte contre le terrorisme figurerait en bonne place. "Je suis très heureux pour ma part aussi d'être avec le président Trump", a répondu Emmanuel Macron, évoquant, parmi la large palette de sujets à l'ordre du jour: la lutte contre le terrorisme et "les sujets climatiques et énergétiques".

Silence sur les fuites de Manchester. "Je suis très heureux de pouvoir, ensemble, changer beaucoup de choses", a-t-il ajouté. Le président américain n'a pas répondu à une question d'un journaliste relative aux fuites dans les médias américains sur les détails de l'enquête sur l'attentat de Manchester qui ébranlent la coopération entre services de renseignement.

Echanges "très directs". Au menu, chargé, du déjeuner entre les dirigeants français et américain : le sommet de l'Otan et celui du G7 qui s'ouvrira jeudi en Italie, les crises régionales (Syrie, Ukraine, Corée du Nord...), l'économie et le respect, toujours incertain, par la nouvelle administration américaine de l'accord de Paris sur le climat. Compte tenu de la relative brièveté de cette rencontre organisée dans la salle à manger au décor d'inspiration japonaise de l'ambassade américaine, l'Elysée avait indiqué mercredi se préparer à des échanges "très directs" et "concis" entre les deux dirigeants.