Trierweiler préfère Falorni à Royal

  • A
  • A
Trierweiler préfère Falorni à Royal
http://www.europe1.fr/Politique/Hollande-affiche-son-soutien-a-Royal-1125117/@ MAX PPP
Partagez sur :

Sur Twitter, la compagne de François Hollande a apporté son soutien au candidat PS dissident.

C'est un soutien qui va faire jaser. Alors que Ségolène Royal peut se targuer d'être épaulée par François Hollande dans le duel fratricide qui l'oppose à Olivier Falorni à La Rochelle, la compagne du président Valérie Trierweiler a apparemment choisi son camp. La journaliste a ainsi envoyé mardi en fin de matinée un message d'encouragement au dissident PS sur le réseau social Twitter.

Dans ce tweet, dont elle a confirmé ensuite à l'AFP être à l'origine, elle écrit : "courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé".

"Je la remercie chaleureusement"

Ce dissident socialiste, qui a refusé de retirer sa candidature dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime, s'est aussitôt "réjoui" du soutien de la journaliste et n'a pas caché son émotion au micro d'Europe 1. "C'est un beau message d'amitié, personnel, j'y suis évidemment très sensible, dans un contexte où je suis attaqué de toutes parts injustement. Recevoir ce message fait chaud au coeur. Je la connais un petit peu, c'est une femme remarquable, recevoir ce message est un honneur pour moi, je la remercie chaleureusement", a-t-il confié.

La réponse de Royal

La prise de position de Valérie Trierweiler dénote toutefois par rapport au soutien officiel de la direction du PS - Martine Aubry a d'ailleurs fait le déplacement mardi pour soutenir l'ex-candidate à la présidentielle - et du chef de l'Etat lui-même. Dans sa profession de foi d'entre-deux-tours, diffusé mardi matin, Ségolène Royal reprend ainsi un message de soutien envoyé par François Hollande. Dans un encadré assorti de la photographie du président, on peut lire : "Dans cette circonscription de Charente-Maritime, Ségolène Royal est l'unique candidate de la majorité présidentielle qui peut se prévaloir de mon soutien et de mon appui".

ségolene royal bonne version

© DR

Interrogée sur la démarche de Valérie Trierweiler, la présidente de Poitou-Charentes a déclaré mardi "ne pas avoir de commentaires" à faire. "Je m'occupe des Rochelais, des électeurs de cette circonscription", a-t-elle répondu. De son côté, Martine Aubry est montée au créneau, estimant que "la seule chose qui importe, c'est le soutien de François Hollande, il est clair, il est net". Le site de Sud Ouest rapporte par ailleurs que "lorsqu'elles ont pris connaissance de ce tweet vers 12h15, alors qu'elles déjeunaient dans un restaurant du vieux port à La Rochelle en compagnie de Cécile Duflot, Ségolène Royal et Martine Aubry ont cru qu'il s'agissait 'd'un faux' ".

Le message de Valérie Trierweiler, comme le rappelle Le Lab, a en tout cas de quoi faire sourire lorsqu'on se souvient des confidences de la journaliste le 24 avril dernier. A quelques jours du premier tour, Valérie Trierweiler prévenait en effet dans une interview à Marie-Claire : "François me fait totalement confiance, sauf sur mes tweets".