Le livre de Trierweiler est "intense de la première à la dernière page"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, est le patron de Valérie Trierweiler, dont il a eu le privilège de lire le livre.

L'INFO. Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, est l’un des rares à avoir pu lire en intégralité le livre de Valérie Trierweiler. Il était l’invité d’Europe 1 mercredi matin. "J’ai découvert ce livre il y a cinq jours. Comme tout le monde, je ne savais pas que Valérie Trierweiler était en train d’écrire, cela a été une grande surprise pour moi. La façon dont l’éditeur nous a décrit l’élaboration du livre, c’est un roman d’espionnage ! Je pense que ses enfants, son ex-mari et que François Hollande ne savaient pas".



Le livre de Valérie Trierweiler est "le récit d...par Europe1fr

>> A LIRE AUSSI - Le livre de Trierweiler est "dévastateur" pour Hollande

"J’ai touché le fond". Quant à ses impressions après la lecture du livre, c’est "la sidération" qui a dominé. "Sidéré" car c’est "un livre intense de la première à la dernière page". En France, on sacralise la politique et là on rentre dans l’intimité d’un couple, ce qui n’existait pas avant. On a l’impression d’être dans un procès de divorce. Elle n’a jamais réussi à casser ce couple uni pour la vie, celui de Ségolène Royal et François Hollande. Elle raconte notamment un meeting à Rennes où les militants socialistes applaudissent la présence de Ségolène sur scène. Elle dit avoir éclaté en sanglots  dans les coulisses. "J’ai touché le fond", dit-elle.

>> A LIRE AUSSI - Ce que dit Trierweiler de sa relation avec Hollande