Travail dominical : Hidalgo envisage d’attaquer en justice la loi Macron

  • A
  • A
Travail dominical : Hidalgo envisage d’attaquer en justice la loi Macron
Partagez sur :

MENACE - La maire de Paris va écrire une lettre au vitriol au ministre pour lui dire tout le monde qu’elle pense de sa méthode. Et envisage une QPC.

INFO EUROPE 1

"Il est évident que je n'ai pas été entendue dans cette affaire par Emmanuel Macron. J'ai même été maltraitée". Anne Hidalgo est en colère. La maire de Paris ne digère toujours pas l'attitude du ministre de l'Economie sur la généralisation du travail du dimanche et dénonce une honte démocratique. A tel point qu'elle envisage de saisir la justice contre la Loi Macron.

macron

Macron va recevoir une lettre... La situation est inédite : une maire d’une grande ville socialiste qui menace d’attaquer uniquement une loi d’un gouvernement socialiste. Le duel est monté d’un cran entre Anne Hidalgo et Emmanuel Macron. La première a l’intention d’écrire une lettre au vitriol au ministre de l'Economie pour lui dire tout le monde qu’elle pense de sa loi et de sa méthode. Elle lui reproche notamment de n’avoir tenu aucun compte de la concertation avec des élus parisiens. Et la maire de Paris ne digère pas d’avoir été écarté de la désignation des zones touristiques internationales, où l’ouverture dominicale sera autorisé à Paris.

.... en attendant un éventuelle QPC. Pour toutes ces raisons, elle envisage d’attaquer juridiquement cette loi symbole du quinquennat Hollande. Comment ? Par le biais d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), le travail du dimanche n’ayant pas été expressément soumis au conseil constitutionnel. La menace est donc sérieuse et pourrait retarder l’application de la loi. Et relancer la fronde au sein d'une majorité très fragile.