Trappes : Copé dénonce "un déni de réalité"

  • A
  • A
Trappes : Copé dénonce "un déni de réalité"
@ Europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour le président de l'UMP, le gouvernement minore les violences.

Jean-François Copé, président de l’UMP, est revenu, lundi matin sur Europe 1, sur les incidents qui se sont déroulés à Trappes. "On n’est pas là pour distribuer les bons ou mauvais points. Il y a au gouvernement une sorte de déni de réalité. On ne veut pas voir qu’il y a des problèmes croissants au-delà du périphérique, que la violence monte. Le problème n’est pas le ministre de l’Intérieur, qui multiplie les phrases fortes, mais je constate que la délinquance grimpe depuis un an. J’ai aussi le sentiment que l’on veut minimiser ce qui se passe, comme à Brétigny, où les témoignages de violence commencent à abonder, mais aussi à Grigny ou encore au Trocadéro…"



Copé : "Il y a un déni de réalité au gouvernement"par Europe1fr