Toulon II : Hollande organise sa riposte

  • A
  • A
Toulon II : Hollande organise sa riposte
François Hollande et ses camarades socialistes ont préparé leur rispote au discours de Toulon.@ Maxppp
Partagez sur :

Pour contrer le discours présidentiel de jeudi, le PS riposte en aval et le fera en amont.

Jeudi au Zénith de Toulon, Nicolas Sarkozy prononcera un discours sur l’économie censé, selon ses proches, être l’un des plus marquants de son quinquennat.  Au Parti socialiste, la riposte a été minutieusement planifiée pour être effectuée sur deux fronts et en deux temps. Cette réponse a été préparée dans l’intimité de la rue de Solferino, siège du PS.

Mardi soir, François Hollande et sa garde rapprochée ont ainsi réparti les rôles. Premier angle d’attaque : le dossier européen. Et c’est le candidat lui-même qui s’en est chargé face aux journalistes, mercredi, dans le train l’emmenant à Bruxelles. Le député de Corrèze veut croire qu’un autre couple franco-allemande est possible. "Je constate que depuis plusieurs mois, c’est Mme Merkel qui décide, et M. Sarkozy qui suit", lâche François Hollande. "Moi, je ferai en sorte d’avoir un rapport équilibré avec l’Allemagne. Et de ne pas avoir de domination."

Hollande veut "un rapport équilibré avec l'Allemagne" :

Président ou candidat ?

Deuxième angle d’attaque : le mélange des genres. Nicolas Sarkozy est-il un chef d’Etat en déplacement ou déjà un candidat en campagne ? La réponse ne fait guère de doutes pour les socialistes. "Vous avez déjà vu un président louer un Zénith ?", tacle un fidèle de François Hollande. "Nous, on réserve des salles polyvalentes." L’équipe de François Hollande a annoncé son intention de saisir la Commission des comptes de campagne à ce sujet.

"Il n'est pas acceptable que Nicolas Sarkozy confonde en permanence son rôle de chef de l'Etat avec son rôle de candidat", a surenchéri Manuel Valls jeudi matin sur Europe 1. D'ailleurs, pour le porte-parole de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, il est clair que Nicolas Sarkozy "n'est plus président de la République, il est candidat". "Quand on convoque 5.000 militants UMP dans un Zénith comme jeudi soir à Toulon, on est candidat", juge le député-maire d'Evry, dans l'Essonne.

Pour le reste, une conférence de presse de Benoît Hamon est prévue dans l’après-midi, alors qu’une réplique au discours de Toulon est prévue par Martine Aubry dans la soirée à Lille. Quant à François Hollande, il a lui prévu de rester silencieux toute la journée.