Toi aussi, joue et gagne avec Bayrou

  • A
  • A
Toi aussi, joue et gagne avec Bayrou
Les responsables internet de l'équipe de François Bayrou ont présenté mardi une nouvelle plateforme participative sur le site du candidat qui donne aux citoyens la possibilité de s'impliquer dans la campagne en réalisant des actions concrètes.@ CAPTURE D'ECRAN BAYROU.FR
Partagez sur :

L'équipe web de François Bayrou a lancé, mardi, sa plateforme participative.   

"MO-BI-LI-SER". A 70 jours du premier tour de la présidentielle, fédérer les électeurs devient le nouveau "graal" de toute équipe web qui se respecte. Après avoir planché des mois sur le "comment fait-on ?", le staff numérique de François Bayrou, lui, a opté pour "un jeu" en ligne. Ce dernier a été présenté, mardi. Il est accessible sur le site bayrou.fr.

LE JEU, MODE D'EMPLOI

Comment ça marche ? -  Sur le site du candidat Modem, les internautes ont donc désormais la possibilité d’accumuler des points appelés "décibels", pour chaque action réalisée. "On a choisi ce terme de décibels car, par leurs actions, les internautes donnent de la voix et donc leur voix à François Bayrou...", explique Matthieu Lamarre, responsable web de la campagne du candidat MoDem. Les tâches à réaliser sont variées : 12 "décibels" pour avoir imprimé et diffusé les trente propositions pour l’école du candidat ; 8 pour avoir partagé avec "un ami" une vidéo de François Bayrou. Voici quelques exemples :

bayrou-site-2

 

Pour quel gain ? - En participant, les internautes engrangent progressivement des décibels et peuvent décrocher, comme sur Foursquare, des badges en "bronze", "argent", "or", attestant de leur niveau dans ce jeu de campagne. Tout gain est donc purement virtuel. A noter que les intitulés des badges peuvent laisser dubitatif, notamment celui-ci : "je maîtrise le web".

badge

SON RÔLE DANS LA CAMPAGNE

A quoi sert ce jeu ? - C’est un "moyen décontracté de faire de la politique", assure Matthieu Lamarre. L’objectif étant de pouvoir ainsi "prendre le pouls des volontaires" de manière quasi-instantanée et d’inciter un nombre croissant de sympathisants à mettre progressivement la main à la pâte. "On a souhaité décloisonner l'engagement politique pour permettre à tous les citoyens de pouvoir participer à la campagne. On sort du traditionnel chemin qui est : vous êtes d'abord sympathisant, vous devenez éventuellement militant et là, vous avez le droit de vous impliquer", insiste-t-il. 

Quel est l'effet recherché ? - C'est "l'effet waouh" qui est recherché, explique à Europe1.fr Florent Maurin, concepteur de jeux vidéo sur l'actualité. "Les concepteurs de jeux politiques souhaitent dans un premier temps que leur application amuse les internautes et qu'ils la fassent circuler", estime le fondateur de Thepixelhunt. Mais, il ne faut pas perdre de vu que "c'est avant tout une technique marketing, un moyen d'amener les sympathisants à faire ce que l'on a envie qu'ils fassent", assène-t-il. 

Mardi, le coût de la conception de ce "jeu" n'a pas été communiqué par l'équipe internet de François Bayrou, qui compte six permanent et dispose d'un budget global de 600.000 à 700.000 euros (budget global de la campagne, moins de 8 millions d'euros). 

 >> A lire aussi : combien coûte une web-campagne ?