Terrorisme : les Français font plus confiance aux forces de sécurité qu'au gouvernement

  • A
  • A
Terrorisme : les Français font plus confiance aux forces de sécurité qu'au gouvernement
La confiance en François Hollande et son gouvernement pour lutter contre le terrorisme est en baisse.@ ALAIN JOCARD / POOL / AFP
Partagez sur :

Plus de la moitié des Français n'ont "plutôt pas confiance" ou "pas du tout confiance" en François Hollande et son gouvernement pour lutter contre le terrorisme, selon un sondage. 

La confiance des Français en François Hollande et son gouvernement en matière de lutte contre le terrorisme est à nouveau en baisse après les attentats de Nice et Saint-Étienne-du-Rouvray, selon un sondage Ifop diffusé lundi. 41% (+5) des personnes interrogées n'ont "pas du tout confiance" dans le chef de l'État et son gouvernement, et 30% (-1) n'ont "plutôt pas confiance".

Au total, ce sont donc 71% (+4) des Français interrogés qui sont sceptiques quant à l'action de l'exécutif contre le terrorisme, un pourcentage en hausse après l'assassinat d'un prêtre par deux djihadistes le 26 juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray. Ils étaient déjà 67% après l'attentat de Nice, selon cette enquête réalisée pour le site d'information Atlantico. 

80% de confiance pour les forces de sécurité. Alors que la sécurité et la lutte contre le terrorisme constituent désormais l'enjeu numéro un pour les Français - cité en premier par 58% d'entre eux, loin devant le chômage, 17% -, une plus grande confiance est accordée aux forces de sécurité (police et gendarmerie) et aux services de renseignement qu'à l'exécutif. Les forces de sécurité récoltent 80% de confiance auprès des sondés après les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray, un pourcentage en retrait toutefois (-4) par rapport à la mi-juillet. 52% (-10) des Français interrogés se disent "plutôt confiants" envers les acteurs de sécurité et 28% (-6) "tout à fait" confiants. 

La confiance dans la police, gendarmerie et services de renseignement est partagée à gauche comme à droite. 84% des partisans de droite et 81% de ceux de gauche s'accordent sur ce point.