Tafta : "il ne peut pas y avoir d'accord de traité transatlantique", affirme Manuel Valls

  • A
  • A
Tafta : "il ne peut pas y avoir d'accord de traité transatlantique", affirme Manuel Valls
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre estime que l'accord de libre-échange entre l'UE et les Etats-Unis "ne vas pas dans le bon sens".

Manuel Valls a affirmé que l'accord de traité transatlantique "ne va pas dans le bon sens", dimanche, devant des militants socialistes à Belleville-sur-Mer.

"L'Europe doit être ferme." "Aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s'il ne respecte pas les intérêts de l'Union", a estimé le Premier ministre. "L'Europe doit être ferme. La France y veillera." Cet accord sur le Tafta "imposerait une vision qui ferait le jeu non seulement des populismes, mais tout simplement une vision qui serait mauvaise pour notre économie", a-t-il poursuivi, dénonçant au passage le "choix dramatique" qu'a représenté la suppression des quotas laitiers et égratignant l'ancien ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017.

Dans la même ligne que François Hollande. Le 3 mai dernier, François Hollande avait lui aussi dit "non" au tafta, à ce stade des négociations. "Nous ne sommes pas pour le libre-échange sans règle."

Supprimer les barrières commerciales. Négocié dans le plus grand secret depuis mi-2013, l'accord vise à supprimer les barrières commerciales et réglementaires entre l'UE et les États-Unis pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l'activité économique. Mais il est décrié pour son manque de transparence et l'impact qu'il pourrait avoir sur l'agriculture et l'environnement.