Syrie : Marine Le Pen appelle à "s'associer avec Bachar al-Assad"

  • A
  • A
Partagez sur :

La présidente du Front national a prôné "la politique du réel" contre Daech, jeudi sur Europe 1.

INTERVIEW

Alors que la Russie, alliée du régime syrien, a engagé des frappes en Syrie, Marine Le Pen a prôné jeudi une alliance avec Bachar al-Assad pour lutter contre le groupe Etat islamique. "On n'a pas le choix, à un moment donné il faut faire la politique du réel", a jugé Marine Le Pen au micro de Thomas Sotto, sur Europe 1. "Le réel, c'est que Bachar al-Assad dirige la Syrie aujourd'hui, il dirige une armée, et il n'y a pas d'autre moyen si on veut éradiquer l'Etat islamique que de s'associer dans le cadre d'une large coalition avec Bachar al-Assad pour pouvoir mener à bien ce processus d'élimination de l'Etat islamique".

"La France est le laquais des Américains". "Le problème, c'est que la France est le laquais des Américains en toute circonstance", a dénoncé Marine Le Pen, qui a fustigé la diplomatie française. "La France aurait dû faire ce que la Russie est en train de faire, et aujourd'hui nous nous retrouvons ridicules sur le plan diplomatique, à courir derrière les Etats-Unis, y compris quand les Etats-Unis changent d'avis".

Marine Le Pen a également dénoncé des "postures morales à géométrie variables" sur ce dossier. "On est très durs à l'égard de Bachar al-Assad. En même temps on trouve qu'en Arabie saoudite, le fait de condamner à mort des gamins parce qu'ils ont manifesté à 17 ans, c'est tout à fait normal", a-t-elle lancé, en référence à la récente condamnation à mort du jeune chiite Ali al-Nimr en Arabie saoudite.

>> L'interview en intégralité :