Super Tuesday : Sanders mise sur le vote noir

  • A
  • A
Super Tuesday : Sanders mise sur le vote noir
Peu connu dans les Etats du Sud, le sénateur du Vermont espère faire bouger les lignes des électeurs noirs.@ SPENCER PLATT / AFP
Partagez sur :

Hillary Clinton est favorite pour le Super Tuesday. Bernie Sanders, peu connu dans les Etats du Sud, espère néanmoins lutter contre le souvenir de Bill Clinton.

Après son écrasante victoire samedi dernier en Caroline du Sud, Hillary Clinton espère transformer l’essai mardi. Son point fort : le vote des électeurs noirs, très important dans la moitié des Etats qui vont se prononcer : les Etats du Sud. Bernie Sanders, de son côté, a du mal à percer au sein d’une communauté qui le connaît peu même si les lignes bougent.

Le souvenir de Bill Clinton. A Atlanta, en Géorgie, dans les bureaux de campagne, les militants luttent avec l’énergie des dernières batailles. Depuis des mois Aaron ne lâche plus son téléphone. Après 25 ans au chômage, pour lui c’est une évidence : Sanders est le seul à mériter le vote noir. Et il le justifie. "C’est le meilleur candidat ! Qui peut croire que quelqu’un qui a touché 600.000 dollars de Wall street réformera la finance ? Bill Clinton est adoré dans la communauté noire, mais si les gens savaient à quel point ses lois répressives ont jeté des millions de gens en prison et détruit toute une génération de noirs, ils changeraient d’avis".

Au-delà de la campagne. Sous les deux mandats de l'ancien président démocrate, la population carcérale a explosé, reconnaît Julius Cole, l’un des dirigeants de l’université Morehouse. Mais les élites noires qu’il forme soutiennent majoritairement l'ancienne première dame, qui depuis plus de 20 ans a tissé son réseau. Son positionnement au centre, raisonnable, rassure une communauté effrayée par le socialisme.

Vincent Fort, l’un des rares sénateurs à soutenir Sanders, regarde déjà au-delà de l'élection. "Nos dirigeants ont seulement aidé les 1% les plus riches, dit-il, mais des millions de personnes se sont déjà réveillées." Il est persuadé que le mouvement créé survivra à cette campagne et qu’il façonnera le programme des démocrates.