Régionales 2015 : 50,54 %, de participation à 17 heures

  • A
  • A
Régionales 2015 : 50,54 %, de participation à 17 heures
@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Le taux de participation à 17 heures s’élève à 50,54% en forte hausse par rapport au premier tour.

L'ESSENTIEL EN DIRECT

Au premier tour, l'abstention a dépassé les 50%, soit le niveau atteint lors des dernières élections départementales. Depuis, les responsables politiques de tous bords appellent les Français à se mobiliser plus massivement en vue du second tour, qui pourrait porter à la présidence de régions plusieurs cadres frontistes, dont Marine Le Pen ou sa nièce Marion.

50,54% à 17 heures. Selon les chiffres délivrés par le ministère de l'Intérieur, le taux de participation est en forte hausse à 17 heures, en comparaison du premier tour : 50,54% de participation à 17 heures, contre 43,01% dimanche dernier.

infog

19,59% de participation à midi. Un chiffre légèrement en hausse par rapport au premier tour la semaine dernière (16,27% à midi). Dans la matinée, plusieurs personnalités politiques se sont succédé pour voter dans leur fief respectif. C'est un François Hollande souriant et décontracté qui s'est présenté dimanche matin à Tulle (Corrèze). De bonne humeur après la signature de l'accord pour le climat à Paris, le président de la République n'a pas hésité à lancer : "Cette fois on s'applique", au moment de déposer son bulletin dans l'urne. La semaine dernière il avait en effet glissé son bulletin à coté de la fente.   

"Je vais me mobiliser pour que ma voix compte". Après le premier tour, nombre de responsables politiques, de tous bords, avaient appelé les gens à se mobiliser massivement pour le second. A en croire la queue devant les commissariats des 5e et 14e arrondissements de Paris pour déposer son formulaire de procuration, lundi dès 21 heures, leur message semble entendu. Marion et Marylène n’ont pas voté au premier tour, mais voir le Front national en tête des suffrages dans leur région, le Centre, les a fait réagir. "Clairement, je ne vais pas voter pour quelqu'un, mais contre quelqu'un", a expliqué Marion au micro d’Europe 1. "Les résultats n'ont pas été ceux que j'aurais voulus, donc forcément je suis déçue et je m'en veux de ne pas être allée voter. Je vais me mobiliser pour que ma voix compte. Je me dis que c'est maintenant ou jamais, donc je me bouge", confie Marylène.

>> Retrouvez les résultats des élections régionales