Succession au PS : les dernières tractations

  • A
  • A
Succession au PS : les dernières tractations
Martine Aubry n'annoncera le nom de son successeur que mercredi.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'annonce de Martine Aubry sur son successeur a été reportée. Pourquoi un tel casse-tête ?

Martine Aubry a voulu prendre son temps pour annoncer le nom de son successeur à la tête du parti. Initialement prévue lundi, l'annonce a été reportée à mardi, avant finalement d'échoir à mercredi matin. Plusieurs raisons expliquent ce nouveau délai imposé par la première secrétaire pour dire qui Jean-François Cambadélis ou d'Harlem Désir aura sa préférence pour lui succéder. 

Dernière minute : selon BFM-TV, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault ont confirmé dans la soirée le choix d'Harlem Désir comme tête de liste avec, à ses côtés, le député de Seine-Maritime, Guillaume Bachelay, proche de la maire de Lille, et le député de Seine-et-Marne, Olivier Faure, ancien conseiller du Premier ministre.   La direction du parti a toutefois refusé de confirmer cette information, indiquant que la décision serait annoncée mercredi.

>> A lire sur Le Lab : Hollande aurait tranché pour Désir 

Boursier.com - Ayrault appelle à oeuvrer pour "l'emploi, rien que l'emploi"

Consulter Jean-Marc Ayrault. Avant toute annonce, la patronne du PS voulait s'entretenir avec le Premier ministre, avec lequel elle va présenter une motion de "rassemblement" au Conseil national du PS mercredi. Or, pour discuter avec Jean-Marc Ayrault mardi, il fallait être patient. L'hôte de Matignon a commencé sa journée par une interview à Europe 1 en direct de Marseille où il s'est "immergé" lundi et mardi. Au menu : criminalité, détricotage de la politique locale et... entretien avec l'honni Jean-Noël Guérini. Martine Aubry a donc dû attendre jusqu'à mardi soir pour échanger avec le Premier ministre.

benoit hamon

© REUTERS

Joindre l'aile gauche dans la motion. Durant ce laps de temps supplémentaire, Martine Aubry a poursuivi également ses tractations avec l'aile gauche du parti. Mais les partisans du ministre délégué à l'Economie sociale Benoît Hamon semblaient enclins à rejoindre le duo Aubry-Ayrault si une modification du texte initial était effectuée. On le saura mercredi, puisque l'heure limite du dépôt des motions a été fixée à minuit mardi.

04.06 guillaume bachelay 930620 MAXPPP

© MAXPPP

Composer l'équipe dirigeante. Mettre en place l'équipe dirigeante d'un parti est aussi subtil que de composer un gouvernement : il faut tenter de prendre en considération les différents courants du parti. Et attribuer les postes-clé relève du casse-tête. Outre le Conseil national et le secrétariat national, les postes de trésorier ou de porte-parole sont lorgnés par chaque camp en interne. Selon l'Express.fr, des responsables du PS avancent l'idée d'un "triumvirat" avec Harlem Désir "encadré" par deux personnalités, le député de Seine-Maritime, Guillaume Bachelay, proche de Martine Aubry, et le député de Seine-et-Marne, Olivier Faure, ancien conseiller de Jean-Marc Ayrault.