Soupçons de fraudes à l’UMP

  • A
  • A
Soupçons de fraudes à l’UMP
Jean-François Copé a voté.@ REUTERS
Partagez sur :

Dans le camp Copé, on assure avoir "constaté un certain nombre d'irrégularités" dans le scrutin interne.

"Depuis ce matin nous avons constaté un certain nombre d'irrégularités", a indiqué à l'AFP la députée-maire du Cannet, Michèle Tabarot, qui figure sur le ticket Copé. Dans les bureaux de vote de Nice, des assesseurs pro-Copé ont constaté "des procurations distribuées à l'intérieur du bureau de vote pendant le déroulement du scrutin" et "des procurations avec des signatures qui ne correspondent pas à la signature de la pièce d'identité présentée", précise-t-elle.

Ces propos ont provoqué la colère du député-maire de Nice, Christian Estrosi, proche de François Fillon : "le clan de Jean-François Copé n'aura eu de cesse dans cette élection d'insulter les militants", a-t-il commenté dans un communiqué. "La fraude et le mensonge, elle n'existe pas chez nous", a-t-il assuré.

A LIRE AUSSI : Fillon et Copé face au spectre de la fraude