Soumaré : Bertrand refuse de commenter

  • A
  • A
Soumaré : Bertrand refuse de commenter
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le secrétaire général de l’UMP a assuré que cette polémique était un problème pour le seul PS.

"Je ne suis pas là pour vous faire des commentaires sur les commentaires". Xavier Bertrand, le secrétaire général de l’UMP, a refusé de se prononcer dans la polémique autour d’Ali Soumaré. La tête de liste socialiste aux régionales dans le Val d’Oise est accusée par des élus de la majorité présidentielle d’être un "délinquant multirécidiviste chevronné". "C’est avant tout un vrai sujet et un problème pour le Parti socialiste (...) Le Parti socialiste a toujours un problème avec la sécurité en France", a assuré Xavier Bertrand.

Le secrétaire général de l’UMP s’est montré beaucoup plus disert à propos de Georges Frêche, candidat dissident en Languedoc-Roussillon. "Que le Parti socialiste ait une attitude claire. Qu’il coupe les ponts avec Monsieur Frêche au premier comme au second tour", a-t-il demandé. "La cohérence jusqu’au bout en politique, c’est beaucoup mieux", a insisté Xavier Bertrand.

"L’enjeu majeur de cette campagne [pour les régionales, NDLR], c’est de parler des priorités. Et la priorité pour les Français, c’est la sécurité bien sûr", a assuré le secrétaire général de l’UMP. "L’emploi et la fiscalité font aussi partie des priorités de cette campagne", a-t-il ensuite ajouté.

Interrogé par ailleurs sur la nomination de l’ex-PS Michel Charasse au Conseil constitutionnel et du socialiste Didier Migaud à la Cour des comptes, Xavier Bertrand a apporté son soutien sans conditions à la politique d’ouverture voulue par Nicolas Sarkozy. Il s’est dit "fier d’être à la tête d’un mouvement politique, d’une famille politique qui sait se montrer ouverte et qui sait choisir pour les nominations des personnes en fonction de leurs qualités avant de savoir quelle est leur étiquette politique". "C’est ce qu’attendent les Français", a-t-il assuré dans l’optique des régionales.