Sondages : Sarkozy mal parti pour 2012

  • A
  • A
Sondages : Sarkozy mal parti pour 2012
Deux sondages donnent Nicolas Sarkozy largement battu contre quatre adversaires différents si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux études donnent le Président battu au second tour dans de nombreux cas de figure.

A en croire deux sondages publiés mardi, Nicolas Sarkozy n’aurait à l’heure actuelle aucun chance d’être réélu pour un second quinquennat. En cas duel au second tour de l'élection présidentielle face aux socialistes Martine Aubry, François Hollande, Dominique Strauss-Kahn ou Ségolène Royal, le chef de l'Etat est donné perdant plus ou moins largement.

Le candidat qui infligerait la plus lourde défaite au président sortant serait Dominique Strauss-Kahn. Selon un sondage Ifop pour Paris Match, il l’emporterait avec 59% des voix, contre 41 à Nicolas Sarkozy. "On peut parler de véritable percée pour Dominique Strauss-Kahn", analyse Frédéric Dabi, de l'Ifop. "Et ce qui est au coeur de sa percée, c’est sa dimension attrape-tout. Tout se passe comme si une partie de l’opinion publique de gauche du centre, voire peut-être à droite, instrumentaliserait Dominique Strauss-Kahn comme le candidat qui peut battre Nicolas Sarkozy en 2012."

Faible report des voix

Selon une étude TNS-Sofres pour Le Nouvel observateur, la défaite serait encore plus sévère, puisque l’actuel président du FMI l’emporterait avec 62% des voix.D’après cette même enquête, le président n'obtiendrait que 45% face à Martine Aubry ou François Hollande. Et en cas de réédition du duel avec Ségolène Royal, il serait également battu (48/52). Lors du précédent sondage similaire de TNS Sofres, en août, la situation était meilleure pour Nicolas Sarkozy, puisqu'il était donné gagnant face à la président de Poitou-Charentes (51/49) et à égalité avec l’ancien premier secrétaire du PS.

Surtout, Nicolas Sarkozy pâtirait d’un report de voix très faible entre les deux tours. Ainsi, au premier tour, selon l’Ifop, le patron du Modem François Bayrou recueillerait entre 9,5% et 7,5%. Mais une minorité de ses électeurs donneraient leur voix au second tour à Nicolas Sarkozy, préférant Martine Aubry (60%) et DSK (73%). Même constat avec Dominique de Villepin (6 à 8,5%), dont les partisans voteraient davantage pour DSK ou François Hollande que pour le président de la République actuel.